Quelques-uns, à peine plus grands qu'une cour, abritent une famille ou deux, tandis que d'autres s'étendent à perte de vue et comptent de millions de résidants.

Violaine Ballivy LA PRESSE

On en voit qui ont tout d'un jardin luxuriant, mais on en trouve aussi de très austères. Quand la mort survient, on les imagine souvent tristes, battus par une pluie froide, mais certains d'entre eux accueillent plutôt des orchestres pour célébrer joyeusement la mémoire du défunt. Chaque cimetière affiche  un visage différent. Les visiter constitue une expérience culturelle fascinante.

À quelques jours de la fête des Morts, l'équipe du cahier Voyage vous propose un tour du monde des cimetières, ci-dessous.