Source ID:6defc000-697d-499c-b4bc-60a1315b3b10; App Source:alfamedia

Assassin's Creed, Odyssey: le voyage en Grèce d'Ubisoft Québec

Fondé en 2005, Ubisoft Québec compte aujourd'hui un demi-millier... (Photo fournie par ubisoft)

Agrandir

Fondé en 2005, Ubisoft Québec compte aujourd'hui un demi-millier d'employés.

Photo fournie par ubisoft

Depuis vendredi matin, l'attente est terminée pour les millions de joueurs qui vont se procurer le dernier épisode d'Assassin's Creed, Odyssey, développé par Ubisoft Québec. Il s'agit également du grand jour pour les artisans du studio de la Vieille Capitale, qui ont mis trois ans à livrer ce jeu qui a déjà droit à un accueil critique enthousiaste. Ils ont dévoilé les coulisses de ce qu'on présente comme « le monde le plus vaste et le plus vivant » jamais créé chez Ubisoft.

Pour le lancement officiel du nouveau Assassin's Creed,... - image 1.0

Agrandir

Pour le lancement officiel du nouveau Assassin's Creed, Odyssey, Ubisoft a ouvert aux médias son studio de Québec, où a été développé cet 11e épisode du célèbre jeu vidéo. Photos fournies par Ubisoft,

Pour le lancement officiel du nouveau Assassin's Creed,... - image 1.1

Agrandir

Pour le lancement officiel du nouveau Assassin's Creed, Odyssey, Ubisoft a ouvert aux médias son studio de Québec, où a été développé cet 11e épisode du célèbre jeu vidéo. Photos fournies par Ubisoft,

AMBITION

Outre le scénario, qui se déroule dans la Grèce du Ve siècle avant Jésus-Christ, le jeu comporte essentiellement deux grandes nouveautés. On peut choisir dès le départ d'incarner un homme, Alexios, ou une femme, Kassandra, et l'histoire est modifiée par le joueur selon ses réponses lors de dialogues clés. Ces innovations ont représenté tout un défi pour le studio, explique son directeur général Patrick Klaus, qui y voit la marque d'Ubisoft Québec. « Je pense qu'il y a dans notre ADN une volonté implicite de prendre des risques, de faire les choses différemment », dit-il en entrevue. Une dizaine de studios Ubisoft un peu partout dans le monde, de la Russie à l'Inde en passant par Bucarest, en Roumanie, et l'incontournable Montréal, le plus grand studio du groupe, y ont collaboré.

MULTIPLIÉ PAR 10

Un aperçu du surcroît de travail qu'a engendré la nouvelle forme narrative : alors qu'un jeu demande habituellement de trois à quatre heures de capture de mouvement d'acteurs, il en a fallu 30 pour Odyssey, précise le directeur créatif Jonathan Dumont. « On voulait donner le choix au joueur. Il peut jouer avec compassion, être un mercenaire uniquement préoccupé par l'argent, tomber amoureux s'il le veut. » Le jeu comporte neuf fins différentes et il faudrait théoriquement des centaines d'heures pour en explorer tous les recoins. « Le jeu est tellement vaste que même moi, il y a de nouveaux endroits que j'ai découverts », dit M. Dumont. « Je ne doutais pas de sa qualité, on est les premiers fans de notre jeu. Disons que je suis fébrile maintenant qu'il est lancé. »

EN SONS RÉELS

Anecdote amusante, Odyssey compte 8843 phrases enregistrées par des comédiens grecs qui sont utilisées à toutes les sauces dans le jeu, quand le héros se promène dans une foule ou parcourt les rues d'un village. Les deux personnages principaux, Alexios et Kassandra, ont dans leur livret exactement 41 655 phrases, selon toutes les possibilités ouvertes par les dialogues interactifs. Au bout du compte, précise Greig Newby, directeur audio adjoint, le jeu comporte 81 899 « lignes », « soit 70 films back à back ». Pour gérer ce magma, impossible de convoquer tous les acteurs en même temps :  « Ç'a été tout un défi de mettre tout ça ensemble pour avoir un narratif intéressant », dit M. Newby.

POUR L'HISTOIRE

Depuis sa création, Assassin's Creed s'est fait une spécialité de revisiter des époques et des lieux, de l'Égypte antique à la Révolution française, en passant par l'Angleterre de l'époque victorienne. Cette fois, c'est la Grèce à partir de 431 avant Jésus-Christ qu'il a fallu recréer, tâche à laquelle s'est attelée l'historienne Stéphanie-Anne Ruatta. Cette « période d'apogée », comme elle la résume, c'est le siècle de Périclès, qui a notamment vu naître Hippocrate, Socrate, Hérodote, et vu Sparte et Athènes se déchirer lors de la guerre du Péloponnèse. Bref, du bonbon pour un jeu vidéo. « Ça reste un jeu, ce n'est pas un documentaire, mais ce qui est surtout agréable, c'est qu'il permet une véritable immersion », dit Mme Ruatta.

STUDIO SUR LA CARTE

Fondé en 2005, comptant aujourd'hui un demi-millier d'employés, Ubisoft Québec n'en était pas à sa première grosse commande : en 2015, c'est ici qu'on a concocté le neuvième épisode d'Assassin's Creed, Syndicate, et on a collaboré à des jeux importants comme For Honor, Watch Dogs et sept autres Assassin's Creed. Mais Odyssey, avec son budget « dans les centaines de millions », est à l'évidence « le projet le plus ambitieux de nos carrières », estime Marc-Alexis Côté, producteur senior. L'avenir s'annonce rose pour ce studio, qui devrait embaucher 200 employés dans les prochaines années et déménager dans des locaux plus grands en avril prochain. « La réception du jeu est extrêmement positive », note M. Côté, qui n'hésite pas à décrire Odyssey comme « le meilleur jeu de la série, le plus innovateur ».




la boite: 4391933:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Techno

Tous les plus populaires de la section Techno
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer