Connu sous le pseudonyme de Jeffsabres, un internaute de 21 ans, Jean-François Champagne, est soupçonné d'avoir harcelé et menacé de mort plusieurs personnalités québécoises sur Twitter dont Guy A. Lepage, Michelle Blanc et Véronique Cloutier.

Mis à jour le 31 mars 2011
Caroline Touzin LA PRESSE



Mercredi, au palais de justice de Montréal, il a été inculpé sous six chefs de harcèlement criminel et de menaces de mort. Les faits qui lui sont reprochés se sont déroulés entre le 27 février et le 29 mars 2011, jour de son arrestation.

L'accusé, qui semblait désorienté, portait une longue barbe et avait les cheveux en bataille. Il était représenté par une avocate de l'aide juridique. La Couronne s'est opposée à sa libération et a demandé qu'il soit évalué par un psychologue. Il doit comparaître de nouveau aujourd'hui.

Champagne a été arrêté chez lui mardi, à la suite d'une enquête du Service de police de la Ville de Montréal (SPVM). Plusieurs artistes ont porté plainte contre lui. L'animateur de Tout le monde en parle, Guy A. Lepage, Michelle Blanc, experte des médias sociaux, et les Justiciers masqués, Sébastien Trudel et Marc-Antoine Audette, figurent parmi ses présumées victimes.

Le jeune homme avait plusieurs pseudonymes sur l'internet, dont celui de Jeffsabres. Au moins l'un de ses comptes Twitter était toujours ouvert, mercredi. Les tweets que La Presse a consultés sont bourrés de fautes d'orthographe et de formulations boiteuses. Il y tient des propos obscènes et souvent agressifs à l'égard de membres de la communauté artistique québécoise, mais aussi d'autres personnes inconnues du grand public.

L'annonce de l'arrestation de l'internaute a suscité plusieurs réactions de joie et de soulagement dans les réseaux sociaux. «On ne fait pas arrêter quelqu'un parce qu'il nous traite de con ou de salope. C'était beaucoup plus grave», a écrit l'animatrice Véronique Cloutier sur Twitter.

L'animateur de TVA Charles Lafortune a également été la cible des attaques de Jeffsabres, qui a notamment évoqué en termes peu flatteurs le fait que l'enfant de l'animateur est autiste. Comme plusieurs, Charles Lafortune a remercié le SPVM pour son travail: «J'espère qu'on apportera l'aide dont a besoin Jeffsabres... C'est une médication plus que de la prison dont il a besoin», a-t-il écrit sur Twitter.

«Depuis plusieurs semaines, un jeune (sans doute très perturbé psychologiquement) qui se faisait appeler JeffSabres sur Twitter, sévissait sur et hors du web, pour insulter et menacer des gens très connus de même que des inconnus. J'ai eu la malchance (comme ça m'arrive parfois à cause de mon statut de personnalité et de nouvelle femme) d'être l'une de ses trop nombreuses victimes», a écrit pour sa part l'experte des médias sociaux, Michelle Blanc, sur son blogue.

Mme Blanc raconte avoir tenté de le bloquer sur Twitter. Or, le jeune homme aurait créé des clones de compte «à la vitesse de l'éclair» et il se serait servi d'autres moyens de communication pour la harceler. Elle a qualifié l'accusé d'«emmerdeur insistant et envahissant» dans une récente entrée de blogue. C'est ce qui l'a incitée à découvrir la véritable identité de Jeffsabres pour ensuite la transmettre à la police. «Sur Twitter, Facebook, les forums, les blogues ou ailleurs, vous n'êtes et ne serez jamais totalement anonyme», indique-t-elle.

Certains internautes, visiblement exaspérés par les commentaires de l'accusé, se sont mis à le surnommer «le rat» sur Twitter. Mardi dernier, l'un d'eux s'est même vengé en publiant son adresse et son numéro de téléphone.

«Même si elle est plutôt extrême, cette histoire de menace et de harcèlement nous rappelle à quel point les médias sociaux peuvent parfois servir de défouloir à certains frustrés (...) Cachés derrière leur clavier, ils se croient à l'abri de tout, aussi lâches que le p'tit baveux de l'école qui insulte les autres en chuchotant dans leur dos, mais qui se défile quand on le confronte», a fait valoir sur son blogue un autre expert du web et animateur à TVA, Dominic Arpin, qui conclut en souhaitant que «jeffsabres serve d'exemple».