Source ID:; App Source:

Attention: Wi-Fi à bord!

Une Cadillac... (Photo: Reuters)

Agrandir

Une Cadillac

Photo: Reuters

On pensait que ce serait possible à bord des avions commerciaux en premier. Eh non! Ce sont les automobiles qui permettent enfin à leurs passagers de naviguer sur l'internet. Une façon pour les occupants de la banquette arrière de tuer la monotonie des longs trajets ou un nouveau gadget à ajouter à la liste déjà très longue de sources de distraction pour le conducteur?

Le mois prochain, à l'occasion de l'exposition automobile de New York, le kiosque de la société General Motors accueillera pour la première fois une berline munie d'un routeur Wi-Fi qui transforme les ondes cellulaires en un accès sans fil à l'internet pour ordinateurs portatifs, ordinateurs de poche et téléphones intelligents compatibles. Un routeur qui portera le nom de Cadillac WiFi et qui sera offert dès cet été, aux États-Unis, aux nouveaux acheteurs d'une berline CTS, pour la modique somme de 500$US et une mensualité additionnelle de 30$US pour accéder au réseau.

 

Pour le président d'Autonet Mobile, l'entreprise qui fournira les routeurs en question à GM, ce n'est rien d'autre que la suite logique des choses dans le petit monde du divertissement embarqué. «Sur la banquette arrière, (les passagers) vont simplement pouvoir accéder à YouTube, de la même manière qu'ils regardaient autrefois un DVD», a expliqué Sterling Pratz à l'hebdomadaire américain AutoWeek, il y a quelques jours.

Pour Autonet Mobile, c'est deux en deux, pour ainsi dire, car le fabricant fournit déjà un appareil similaire au groupe Chrysler, nommé uConnect Web. L'accessoire mis en marché par Cadillac diffère toutefois par sa forme, puisqu'il s'agit d'un routeur amovible, qu'on peut s'échanger d'un véhicule à un autre. Il suffit de posséder un socle compatible sur le tableau de bord afin de le connecter au réseau.

Radio internet mobile

Si le Cadillac WiFi est d'abord présenté comme une option au lecteur DVD, inutile de dire que toute autre activité branchée qu'on peut généralement faire à partir d'un ordinateur relié à l'internet sera également possible. Comme, par exemple, accéder à Facebook, à la messagerie instantanée ou, bien entendu, à des flux musicaux, comme des radios internet.

En fait, dans ce dernier cas, même pas besoin d'un ordinateur portatif, ni même d'un routeur Wi-Fi, pour en profiter: d'autres accessoires promettent d'accéder à la radio internet de son choix (et du choix, il y a en par milliers) à même la radio de son véhicule. La plus récente nouveauté dans ce domaine est justement un récepteur radio pour la voiture de la société Blaupunkt. L'équipementier automobile vient de lancer un récepteur qui se relie à n'importe quel téléphone cellulaire par Bluetooth et qui utilise la connexion internet de ce dernier afin de récupérer le flux musical d'une radio internet. Pour en profiter, il suffit de posséder un tel sans-fil (et un forfait de transmission de données assez généreux). L'appareil, nommé New Jersey ou Hamburg 600i, se détaille présentement au sud de la frontière à partir de 300$US.

Télé mobile

Enfin, si le World Wide Web ou la radio internet ne vous chantent guère, une autre option à envisager est rien de moins que la télévision mobile. Avec l'avènement d'une nouvelle génération de réseaux sans fil, il sera possible de syntoniser en direct des émissions de télévision comme si on se trouvait dans son salon. Des sociétés comme Intel, le fabricant de processeurs informatiques, planchent déjà sur des appareils conçus pour la voiture et qui seront compatibles avec cette technologie sans fil.

Pour appuyer la démonstration de son système, dévoilé en janvier dernier, Intel a installé un écran ACL au beau milieu d'un tableau de bord d'une Fortwo de Smart. Dans ce cas, pas de chances que l'appareil soit destiné aux passagers de la banquette arrière, puisque le véhicule n'en possède aucune! À sa défense, Intel ne faisait pas uniquement référence à la télé mobile, mais aussi à des systèmes de navigation intelligents, avec état de la circulation en direct, et ainsi de suite.

Quoi qu'il en soit, une chose semble certaine: l'internet à bord des voitures n'est plus une chimère, ni même une possibilité à long terme. D'ici l'été, ce sera bel et bien réalité. Pour les plus férus de nouvelles technologies d'entre nous, il faudra donc songer à nous équiper d'un petit autocollant de lunette arrière invitant les autres automobilistes à la prudence, car il y a Wi-Fi à bord.

COURRIEL Pour joindre notre chroniqueur: alain.mckenna@lapresse.ca

 




la boite: 4391933:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer