Source ID:; App Source:

Joe Norton admet la fraude chez AbsolutePoker

Après qu'AbsolutePoker.com eut formellement démenti des allégations de fraudes portées par des joueurs, son unique propriétaire, Joe Norton, est sorti de l'ombre lundi.

Par communiqué, l'ex-grand-chef du conseil de bande de Kahnawake a reconnu qu'une «violation grave de sécurité» sur le site de poker en ligne «a mené à une injustice».

Victorieux, les dénonciateurs récupéreront les mises volées.

La semaine dernière, la Kahnawake Gaming Commission, un organisme cofondé par M. Norton en 1996 pour réguler les activités des casinos virtuels hébergés sur les serveurs de la réserve mohawk, a démarré une enquête au sujet d'Absolute Poker.

L'investigation a été confiée à l'entreprise australienne Gaming Associates, mais jamais la Kahnawake Gaming Commission n'a publiquement révélé qu'Absolute Poker appartient à son cofondateur, M. Norton.

Depuis la mi-septembre, des internautes affirmaient sur plusieurs sites et forums s'être fait frauder par deux employés d'Absolute Poker, qui auraient volé au total entre 500 000$ et 1 million pendant des tournois payants.

Les plaignants soutenaient, sur la base d'un listing fourni par erreur par Absolute Poker, qu'un tricheur avait accès aux cartes secrètes de ses adversaires.

Selon le listing, ce tricheur jouait à partir des bureaux costaricains d'Absolute Poker. Il agissait avec l'aide d'un observateur, lui aussi branché au site à partir des bureaux d'Absolute Poker.

Affirmant avoir mené une «enquête approfondie», Absolute Poker a d'abord soutenu la semaine dernière avoir «déterminé avec une certitude raisonnable qu'il est impossible» qu'un tel scénario se soit produit.

Le site affirmait même avoir trouvé des preuves que certains joueurs légitimes étaient entrés en collusion illégale, une pratique connue sous le nom de «chip dumping».

M. Norton a convenu lundi du contraire. «Il apparaît que l'intégrité de notre système de poker a été compromise par un consultant de haut rang, employé par Absolute Poker, dont la position lui a donné accès à certains systèmes de sécurité, écrit M. Norton dans son communiqué. Comme il a été avancé dans plusieurs forums en ligne, ce consultant a conçu un système sophistiqué pour manipuler les systèmes internes et ainsi accéder aux comptes et aux cartes cachées des clients à leur insu.»

«Nous considérons cette violation de sécurité comme un crime horrible et inexcusable», poursuit l'ex-grand-chef, qui admet du même souffle qu'il n'y a pas eu de collusion entre les joueurs légitimes.

«Bien que nous soyons en train d'essayer de récupérer tous les gains (gagnés illégalement par le consultant), toutes les pertes des joueurs touchés seront prises en charge par Absolute Poker.»

La Kahnawake Gaming Commission n'a pu être jointe lundi pour commenter.

Pour Serge Ravitch, un des joueurs qui ont mis au jour le complot, le communiqué de l'ancien grand-chef et cofondateur de la Kahanawake Gaming Commission est une victoire en soi.

«Je pense que ça démontre que la Kahnawake Gaming Commission, même s'il s'agit d'un petit organisme, fonctionne relativement bien. Elle est capable de faire son boulot correctement. À long terme, c'est bon pour le monde du poker, parce que personne ne veut que les serveurs de Kahnawake ferment; tout le monde redoutait que l'inaction de la commission mène à une descente de police. Personne ne veut cela. Ils offrent le meilleur service dans l'industrie, personne ne remet ça en question», estime-t-il.

À lire aussi :

- AbsolutePoker.com est sous enquête




la boite: 4391933:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Techno

Tous les plus populaires de la section Techno
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer