Source ID:; App Source:

L'épouse d'un homme incarcéré poursuit Yahoo!

AFP
San Francisco

La femme d'un cyber-dissident chinois, condamné à dix ans de prison dans son pays, a entamé des poursuites devant un tribunal américain contre la société Yahoo!, qu'elle accuse d'avoir collaboré avec les autorités chinoises pour rassembler des informations sur son mari.

Une plainte a été déposée devant un tribunal de San Francisco mercredi par la femme de Wang Xiaoning pour complicité de torture et de violations des droits de l'Homme, a annoncé jeudi Yu Ling, lors d'une conférence de presse.

Yu Ling reproche à Yahoo! d'avoir communiqué des informations sur son mari et d'avoir ainsi permis aux autorités de faire le lien entre lui et un journal diffusé via un courriel Yahoo! dans lequel il appelait à des réformes démocratiques en Chine.

Selon Yu Ling, le nom de Yahoo! revient à dix reprises dans le document de la cour ayant condamné Wang Xiaoning le 12 septembre 2003 pour «incitation à la subversion du pouvoir de l'Etat».

«Je suis très en colère», a déclaré jeudi Yu Ling.

«Yahoo! a trahi mon mari au nom de leurs intérêts commerciaux. Ils ont littéralement détruit ma famille. Tout ce qu'a fait mon mari c'est d'exprimer ses points de vue politiques», a-t-elle dit.

La plainte vise le moteur de recherche internet chinois Alibaba et Yahoo! en Chine.

Yu Ling veut obtenir que la justice ordonne à Yahoo! d'arrêter de répondre aux demandes de la Chine visant à identifier les utilisateurs d'internet. Elle espère aussi faire pression sur Pékin pour obtenir la libération de son mari et celle d'autres Chinois, également condamnés grâce à des informations fournies par des moteurs de recherche.

Selon Morton Sklar de l'organisation Human Rights et conseiller de Yu Ling, au moins quatre journalistes et militants des droits de l'Homme sont emprisonnés en Chine à cause d'informations fournies par Yahoo!.




Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer