Source ID:; App Source:

Une autre vague d'hameçonnage sur Internet

Que l'on soit client ou non d'une Caisse populaire Desjardins ou de la Banque royale du Canada, nombre de personnes ont été approchées par des fraudeurs en utilisant faussement le nom de ces institutions sur Internet au cours des dernières semaines.

Un courriel reproduisant les couleurs des deux institutions financières circule sur le Web pour inciter des personnes à y répondre et à fournir les coordonnées de leur compte de banque.

Une erreur

Autant les fraudeurs qui utilisent la RBC que la Caisse populaire Desjardins parlent d'une erreur dans les transactions pour inciter l'internaute à aller vérifier son compte de banque en ligne et ainsi leur transmettre les précieuses données informatiques.

Ils poussent même l'audace jusqu'à offrir des conseils de prévention dans ce courriel et qu'ils font tout en oeuvre pour protéger les utilisateurs de leur site Internet.

Le porte-parole au mouvement Desjardins, André Chapleau, explique que cette technique de hameçonnage a pris la place des appels téléphoniques où des fraudeurs tentaient d'obtenir des renseignements personnels des clients d'institutions financières.

«Les personnes qui possèdent des adresses publiques sont plus susceptibles de recevoir ce type de courriel. Ces fraudeurs visent partout pour tenter de prendre une personne au piège», explique M. Chapleau.

Les institutions financières mettent en place des mécanismes pour bloquer ces courriels de hameçonnage à la source.

«Nous travaillons avec des entreprises spécialisées dans le domaine. Nous travaillons en aval avec les sites qui hébergent ces fraudeurs. Cependant, lorsqu'ils sont bloqués à un endroit, ils réussissent toujours à se brancher ailleurs. C'est un phénomène que nous prenons très au sérieux», assure André Chapleau.

Ce dernier assure que le site Internet du mouvement Desjardins est extrêmement sécuritaire, ce qui rend la tâche quasi impossible aux fraudeurs qui tentent d'y accéder.

«À la place, ils utilisent cette méthode de semer un doute dans la tête des membres», explique le porte-parole du Mouvement Desjardins.

André Chapleau assure que les caisses populaires possèdent toutes les coordonnées de leurs membres.

«S'il y a un problème, notre client est convoqué à sa succursale ou il nous le signale», indique André Chapleau.

Il demande aux personnes sollicitées par ces fraudeurs de ne jamais répondre et de détruire immédiatementle courriel qu'elles ont reçu.




Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer