Six ans seulement après avoir fondé Facebook, Mark Elliot Zuckerberg a été choisi par le magazine Time comme personnalité de l'année 2010.

Marie-Eve Morasse TECHNAUTE.CA

Il récolte cet honneur pour «avoir connecté plus d'un demi milliard de personnes et cartographié les relations sociales entre eux; pour créer un nouveau système d'échange d'information; et pour changer la manière dont nous vivons tous nos vies», écrit Time Magazine.

Âgé de 26 ans, Mark Zuckerberg était en compétition avec le fondateur de WikiLeaks, Julian Assange, le président afghan Hamid Karzai, les mineurs chiliens et le Tea Party américain.

Il succède au président de la banque centrale américaine Ben Bernanke (2009), à Barack Obama (2008) et à Vladimir Poutine (2007).

«Il s'agit d'un réel honneur et d'une reconnaissance de la façon dont notre petite équipe construit quelque chose que des millions de personnes veulent utiliser pour rendre le monde plus ouvert et connecté. Je suis fier de faire partie de ça», a déclaré Mark Zuckerberg par voie de communiqué.

Dans l'articleTime explique pourquoi son choix s'est arrêté sur Mark Zuckerberg, le magazine note que «né la même année que le lancement de l'ordinateur Macintosh, il est à la fois un produit de sa génération et un architecte de celle-ci».

«Facebook est maintenant le troisième pays le plus important au monde et a certainement davantage d'information sur ses citoyens que n'importe quel autre gouvernement. Zuckerberg, un décrocheur de Harvard, est un chef d'État en t-shirt», poursuit Time.

L'année aura été faste pour le jeune PDG, qui a notamment vu son histoire portée contre son gré au grand écran dans le film The Social Network, adaptation d'un livre qui le dépeint comme une personne avec peu d'habiletés sociales et prête à tout pour arriver à ses fins.

Il a également surpassé le cofondateur d'Apple, Steve Jobs, dans le palmarès des Américains les plus riches. Le magazine Forbes évalue sa fortune à 6,9 milliards de dollars US.