Source ID:; App Source:

Research in Motion propose d'acheter Certicom

Jim Balsillie, PDG de RIM... (AP)

Agrandir

Jim Balsillie, PDG de RIM

AP

Michel Munger
La Presse

(Montréal) Après plus d'un an et demi de discussions, Research in Motion (RIM) s'adresse directement au marché pour faire l'acquisition de la compagnie Certicom.

Le fabricant du BlackBerry annonce ce matin son intention de faire une offre hostile de 1,50 $ comptant par action, pour un total de 66 M$, afin de mettre la main sur la compagnie de Mississauga, en Ontario.

Il s'agit d'une prime de 76,5% sur prix de clôture de l'action mardi au TSX. Le titre a terminé la séance à 85 cents.

Certicom est un fournisseur de services et de solutions logicielles dont une partie de l'expertise est fondée sur la sécurité. RIM est déjà un de ses clients, utilisant des technologies pour ses téléphones BlackBerry.

Jim Balsillie, co-chef de la direction de Research in Motion, indique que l'acquisition de Certicom fait l'objet de discussions depuis février 2007.

«À plusieurs moments depuis le début, RIM a effectué une part de vérification diligente sur les activités et nous croyons que Certicom est un choix naturel, explique M. Balsillie. Notre expertise collective et nos ressources devraient accroître l'adoption de la technologie de Certicom.»

Par contre, le haut dirigeant s'impatiente devant une cible qui hésite et une offre qu'il juge convenable.

«Alors que nous sommes incapables d'engager une conversation significative avec la direction de Certicom pour faire progresser les modalités d'une transaction, dit Jim Balsillie, nous croyons que c'est dans le meilleur intérêt de nos actionnaires respectifs, de nos employés et de nos clients de faire cette offre alléchante maintenant.»

Comme l'offre proposée doit être faite au comptant, aucune condition de financement n'est imposée et Research in Motion entend piger dans son encaisse pour la concrétiser.

RIM prévoit de d'envoyer l'offre aux actionnaires de Certicom dès qu'elle aura reçu la liste complète des actionnaires, ou plus tôt si elle déposer une circulaire selon les règles canadiennes encadrant les valeurs mobilières.

L'offre devrait être donc effectuée autour du 12 décembre.

L'action de RIM a terminé la séance de mardi à 46,46 $, ayant perdu presque 70% de sa valeur depuis juin.

La compagnie éprouve des difficultés en raison de la crise financière, ayant annoncé mardi soir qu'elle révisait ses prévisions pour le troisième trimestre. Le géant de Waterloo s'attend à des 81 et 83 cents US par action, contre une fourchette de 89 à 97 cents.




la boite: 4391933:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer