Source ID:; App Source:

Apple annonce des prévisions décevantes

AFP
New York

Le groupe américain Apple a réalisé des bénéfices et des ventes record pour le trimestre clos fin décembre, le premier de son exercice 2007-2008, mais ses prévisions prudentes ont déçu les marchés, faisant plonger l'action dans les échanges électroniques d'après-clôture.

Grâce à des ventes record d'iPod et d'ordinateurs Macintosh, et encore aidé par la faiblesse du dollar, le groupe a enregistré un bénéfice net en hausse de 58%, à 1,58 G$ US, pour un chiffre d'affaires de 9,6 G$ (+35%), supérieur aux 9,47 G$ attendus par le marché.

Son bénéfice par action a atteint 1,76 $, alors que les analystes ne prévoyaient que 1,62 $.

En revanche, Apple a annoncé qu'il prévoyait pour le trimestre en cours un bénéfice par action de 0,94 $ et un chiffre d'affaires de 6,8 G$, des estimations inférieures aux prévisions des analystes qui tablaient sur un bénéfice par action de 1,09 $ et sur des ventes de 6,98 G$.

Dans les échanges électroniques après la clôture de la Bourse de New York, l'action chutait en conséquence de plus de 11% à 138 $.

Au cours du trimestre clos en décembre, Apple a vendu 2,319 millions d'ordinateurs Macintosh, un résultat record, qui marque une hausse de 44% en nombre d'unités et de 47% en valeur par rapport au même trimestre de 2006.

Il a en outre vendu 22,1 millions de baladeurs iPod, en hausse de 5% en volume mais de 17% en valeur, dopé par une augmentation de son prix moyen de vente obtenue notamment par le succès de l'iPod Touch, un modèle plus cher.

Le groupe a aussi commercialisé 2,315 millions d'iPhone, générant un chiffre d'affaires de 240 millions pour ce nouveau téléphone-baladeur et ses accessoires, et maintenu son objectif d'en vendre 10 millions d'ici fin 2008.

Il en a vendu 4 millions depuis le lancement de l'iPhone fin juin.

Sa marge brute a augmenté de 34,7%, contre 31,2% un an plus tôt.

Ce trimestre est «le meilleur trimestre qu'Apple ait jamais connu, avec le plus haut chiffre d'affaires et bénéfice de l'histoire du groupe», s'est félicité son PDG Steve Jobs, cité dans le communiqué.

«Nous avons un portefeuille de nouveaux produits extraordinairement fort pour 2008», à commencer par l'ordinateur extra-plat MacBook Air, le Mac Pro et le site iTunes Movie Rentals (location de films), a-t-il ajouté.

«La hausse de notre chiffre d'affaires a été de près de 2,5 G$, soit une hausse de 35%», a ajouté le directeur financier Peter Oppenheimer. Il a précisé que le groupe a dégagé un flux de trésorie de 2,7 G$ pendant le trimestre, ce qui porte sa trésorerie à plus de 18,4 G$ fin décembre.

Le groupe s'est redit mardi «très confiant d'atteindre (son) objectif de vendre 10 millions d'iPhone en 2008», a commenté M. Oppenheimer, lors d'une conférence téléphonique rapportée par la chaîne financière CNBC.

Interrogé sur le fait que ses prévisions sont inférieures à celles du marché, il a expliqué que le groupe visait certes des ventes en hausse de 29%, mais qu'il devrait pâtir d'une dégradation de sa marge à 32%.

Le chiffre d'affaires du groupe californien a été tiré par l'international, qui a représenté 45% de son chiffre d'affaires, aidé par l'effet dollar.

Les ventes aux États-Unis ont progressé de 27% alors que les ventes à l'international ont bondi de 46%, a précisé le groupe. Un point négatif, les ventes d'iPod sont restées stables en volume aux États-Unis.

Apple a réussi à augmenter les prix moyens de vente ses iPod, grâce au succès de l'iPod Touch, modèle à écran tactile plus cher: le prix moyen a atteint 181 $.

Le groupe a aussi souligné avoir accru ses ventes d'ordinateurs de bureau de 53%, alors que le marché n'a vu qu'une hausse de 10%, selon le cabinet IDC, signe qu'Apple a gagné des parts de marché dans ce secteur.

Le groupe a ouvert six nouveaux magasins pendant le trimestre.




Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer