Source ID:; App Source:

Office 2008 de Microsoft : revu et amélioré

Mardi matin, pratiquement au moment où on annonçait le lancement de la suite bureautique Office 2008 de Microsoft à l'autre bout du continent, j'ouvrais la boîte que je venais de recevoir au bureau. La toute dernière mouture, l'édition complète en français, était prête à être installée.

Pas question d'attendre, avant de commencer la journée de travail, on installe le tout. «Et si ça plante?» me demande un collègue. Un vrai test, c'est comme ça que je les aime. Au pire, si tout plante, ce dont je doutais fortement, j'ai ma copie de sécurité prise la veille avec Time Machine.

L'installation est lancée, mais la nouvelle suite bureautique ne semble pas aimer la cohabitation des versions antérieures, et l'installateur demande d'éliminer lui-même la version d'Office 2004 déjà installée. Ça ne m'inquiète pas, même si la cohabitation est possible si on n'utilise pas les mêmes logiciels en même temps. Depuis que j'ai installé le système d'exploitation OS X Leopard dans l'autobus entre Québec et Montréal, le risque ne peut pas être plus grand.

En moins de 20 minutes, l'installation est complète, et je lance Entourage pour le courriel, car comme le disait Sylvain Lelièvre, «ma journée peut pas commencer tant que le facteur est pas passé». Transfert de l'identité principale, des deux comptes POP, du compte Hotmail et du compte Exchange du Soleil, les contacts, les préférences... tout y est!

L'interface est agréable. Allégée. Tout me semble plus clair. Les permissions dans les dossiers publics du compte Exchange, problématiques dans la version antérieure, semblent avoir été réglées. Je retrouve même le gestionnaire d'absence du bureau qui existait dans la version Outlook pour Mac, mais disparue dans les suites bureautiques compatibles avec le système X d'Apple. Sauf qu'Entourage, ce n'est pas toujours comparable à Outlook sur PC.

Dans la barre d'outils, une nouvelle icône, «My Day», qui me donne accès aux éléments prévus dans la journée. Une bonne idée. On peut même ajouter la boîte d'outils comme dans Word. Même les scripts de la suite Antidote fonctionnent pour les messages.

Problèmes de macros

J'apprendrai plus tard en ouvrant Word que les macros d'Antidote RX ne fonctionnent pas dans le nouvel environnement. D'ailleurs, c'est ce type de problème qui fait grogner bien des gens qui utilisent Excel, car les macros utilisées dans la version 2004 pour Mac ou PC ne fonctionnent plus dans Excel 2008 qui ne serait pas compatible non plus avec la version 2007 pour PC. Ça fera des flammèches dans les bureaux si l'on se fie aux commentaires vitrioliques lus sur quelques forums. N'étant pas un utilisateur d'Excel, je dois me fier aux critiques extérieures.

Parlant de bogue, un membre du Club Macintosh de Québec, Stéphan Morin, m'avise qu'il est impossible d'imprimer une page mensuelle du calendrier dans Entourage, il n'y a que juin 2013 à l'écran dans l'aperçu rapide et qui sera reporté sur l'imprimante. De fait, je n'ai pu imprimer que des pages des mois de juin 2013 et suivants. Mais il a aussi trouvé un truc dans les forums spécialisés. Tant que Microsift n'aura pas produit de correctif, il faut modifier le format de date dans les préférences du système (section International, sous section Format) pour le format de date des États-Unis.

Parmi les attentes des usagers, il y avait la compatibilité entre les différentes versions des fichiers PowerPoint Mac et PC, notamment pour les diaporamas contenant de la musique. Plusieurs amis m'envoyaient des présentations, mais, dans 90 % des cas, je ne pouvais entendre la musique ou les commentaires vocaux si le fichier avait été produit sur PC. Or, j'avais gardé quelques fichiers et une amie sur Mac elle aussi m'a envoyé d'autres présentations dont la lecture était problématique. Tout fonctionne, du moins pour la dizaine de fichiers essayés, commentaires et musique sont entendus sans problèmes alors que les versions de PowerPoint des suites Office X et 2004 sur des appareils Power PC et Intel ne voient au mieux que les images ou plantent systématiquement avec certains fichiers.

Bibliothèque d'éléments

Dans Word, outre la simplification de la barre d'outils, comme dans les autres éléments de la suite bureautique, ce qui impressionne, c'est l'ajout de la bibliothèque d'éléments, qui comme la boîte à outils se masque au besoin. Je préfère cela aux trop nombreux onglets de la suite Office 2007 pour PC.

On découvre des éléments pour les documents, comme les tables des matières, pied de page et en-tête, ou encore les sections des tableaux, celles des graphiques réguliers ou ceux de SmartArt et la section WordArt. Certains de ces éléments paraissent aussi dans Excel et PowerPoint, qui auront leurs sections particulières. C'est bien pensé et bien organisé.

Microsoft a ajouté le mode Publication, «un tout nouvel espace de travail spécialisé où les utilisateurs peuvent créer et modifier facilement des documents dotés d'une mise en page étoffée». C'est vraiment simple à utiliser pour créer toute sorte de documents que ce soit des bulletins ou des brochures. Il y a même un Bloc-notes dans le style des pages reliées par une spirale. Ça me rappelle une des fonctions incluses dans la version Études de l'encyclopédie Encarta. Pour Microsoft, cette fonction aidera «les étudiants à rester organisés grâce aux capacités de prise de notes rapides». Ça fait partie des ajouts intéressants et des nombreuses fonctions que l'on apprend à découvrir au fur et à mesure.

Il y a bien sûr la correction orthographique et grammaticale. Ça me semble légèrement mieux que dans les versions précédentes, mais je m'ennuie déjà d'Antidote et de tous ses outils linguistiques à portée de clic. Je suis certain que l'équipe des Druides est à la tâche pour résoudre le problème d'intégration.

Compatibilité

Chose certaine, les utilisateurs peuvent partager leurs documents avec la même apparence, tant sur un PC que sur un Mac. Pour Microsoft, cette suite bureautique est la plus compatible puisqu'elle partage les technologies de base d'Office System 2007, dont les formats de fichiers en langage XML et le logiciel graphique Office Art, de sorte que les graphiques ont la même présentation sur Mac et sur PC. Mais ça ne semble pas être le cas pour les deux versions d'Excel. Les logiciels d'Office 2008 sont aussi rétrocompatibles puisqu'on peut enregistrer les fichiers dans les formats antérieurs comme .doc, .xls et .ppt.

Du côté des préférences de Word, l'organisation est très Mac, on dirait presque que tout a été calqué sur le modèle des préférences de système de l'OS X.

Dans l'ensemble, à part le problème épineux des macros, la suite Office 2008 est tout de même intéressante, stable et très rapide sur les appareils équipés de processeurs Intel. Par exemple, l'ouverture d'Entourage ou de Word de 15 à 20 secondes alors qu'il fallait presque une minute avec la version d'Office 2004.

Le look est très moderne, très Mac, moins bébelle colorée que dans son équivalent PC. J'aime beaucoup.

ÉVALUATION : ****

Disque Mac.

Configuration minimale : processeur G4, G5 ou Intel à 500 MHz ou supérieur, système OS X 10.4.9, 512 Mo de mémoire vive, 1,5 Go libre sur le disque affichage en milliers de couleurs, lecteur DVD 4 X.

Éditeur : Microsoft.

Prix suggéré : entre 200 $ et 630 $ selon la version familiale, normale ou l'édition Média ou 200 $ à 380 $ pour une mise à niveau d'une version précédente.




Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer