Source ID:; App Source:

L'UdeS honorée par Québec Sciences

Une fois de plus, les résultats de recherche de chercheurs de l'Université de Sherbrooke se retrouvent dans le palmarès des 10 découvertes de l'année du magazine Québec Sciences.

Selon la publication, les recherches sur la supraconductivité de Louis Taillefer et celles sur l'information quantique de son collègue Alexandre Blais ont marqué l'année 2007.

Chaque année, le magazine de vulgarisation scientifique propose en février un numéro spécial présentant les dix découvertes de l'année, retenues par un jury.

Décidément, 2007 aura été une grande année pour le physicien Louis Taillefer. Avec son équipe, il a percé le mystère qui perdurait depuis 20 ans sur la nature des supraconducteurs à haute température. Grâce à la découverte de la nature métallique de ces matériaux, les scientifiques peuvent travailler sur du tangible afin d'exploiter le plein potentiel de la supraconductivité.

«Ça a ouvert une brèche dans l'un des grands problèmes de la science contemporaine, avec nous depuis 20 ans. L'année 2008 va être encore plus excitante. Suite à cette percée, on va résoudre une grande énigme de ce domaine. Il faut comprendre au niveau du comportement des électrons pourquoi ces matériaux (les oxydes de cuivre

sont si bons supraconducteurs, pourquoi ils sont meilleurs que d'autres... Ça va débouler, à mon avis.»

«Il faut comprendre comment les électrons se comportent et essayer d'être en mesure de voir ce qui peut être fait pour amener la supraconductivité à température ambiante.»

Les supraconducteurs sont prometteurs au plan technologique: on peut penser à l'imagerie médicale magnétique, au transport d'énergie, à la communication sans fil... Jusqu'à maintenant, les scientifiques n'ont pu exploiter le plein potentiel de ces matériaux, parce que des questions fondamentales demeuraient sans réponse. Les supraconducteurs sont déjà utilisés pour les scanners IRM, les trains et le transport de l'électricité.

Autre découverte

La découverte du professeur Alexandre Blais du premier BUS (Bidirectional Universal Switch quantique (qubus) pourrait révolutionner le monde informatique. Cette découverte ouvre toute grande la porte vers la conception d'un d'ordinateur quantique, dont la puissance de calcul atteindrait des sommets presque inimaginables.

«Dès 2004, le jeune théoricien, professeur à l'Université de Sherbrooke, a imaginé une façon de recréer l'équivalent quantique d'une des pièces maîtresses des ordinateurs modernes: le BUS», explique le magazine. «L'ordinateur quantique, c'est la grande quête des physiciens et des informaticiens d'aujourd'hui. Et pour cause; celui qui parviendra à créer un tel ordinateur aura entre les mains une machine d'une puissance de calcul inouïe», peut-on lire dans l'article.

Au cours d'une seule année, les découvertes des deux professeurs ont fait l'objet de six articles publiés dans les deux plus grandes revues scientifiques internationales, Science et Nature.

M. Taillefer souligne qu'il a travaillé en collaboration avec les étudiants Nicolas Doiron-Leyraud et David Le Boeuf, et une équipe de Vancouver de l'Institut canadien de recherches avancées (ICRA).

Le public est invité à voter pour ce qu'il considère comme «La découverte de l'année». L'équipe de recherche qui aura obtenu le plus grand nombre de votes recevra le Prix du public Québec Science «Découverte de l'année 2007».




Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer