Source ID:; App Source:

Le Wi-Fi suscite l'inquiétude

La Ville de Salzbourg, en Autriche, a conseillé à ses écoles de ne pas l'installer. Le président de l'Agence britannique pour la protection de la santé veut lancer des études à ce sujet. Et à Chicago, des parents ont déposé une poursuite contre l'école de leurs enfants parce qu'ils craignent que le Wi-Fi scolaire leur cause des dommages neurologiques.

Cette populaire technologie de sans-fil informatique ne cause pas encore autant d'inquiétudes médicales que les téléphones cellulaires. Mais l'industrie a tout de même publié un dépliant rassurant sur le sujet, préparé par l'Alliance Wi-Fi .

À l'Université McGill, le professeur de physique nucléaire Jean Barrette estime peu probable que le Wi-Fi cause des problèmes de santé significatifs. «Même pour les téléphones cellulaires, il est difficile de trouver un effet mesurable qui puisse être répété par plusieurs études, dit M. Barrette. Pour le Wi-Fi , ça serait encore plus surprenant, parce que les appareils qui émettent les ondes sont situés plus loin du corps que les cellulaires.»

Deux effets pourraient théoriquement se produire, selon M. Barrette : une absorption trop grande d'énergie par le corps, et des mutations ou des réactions chimiques indépendantes du niveau d'énergie. Pour ce qui est de l'énergie, elle est très faible, parce que les téléphones sont conçus pour en consommer (donc en émettre) très peu. «Il faut aussi se souvenir que l'énergie des ondes n'est pas totalement absorbée par le corps. Sinon, les ondes des cellulaires seraient stoppées par les corps humains.» Or, la réception est bonne même si le cellulaire se trouve à notre taille et que nous sommes au milieu d'une foule.

Pour ce qui est des mutations ou des réactions chimiques, seules des études animales ont montré un effet théorique constant. «Des études qui ont trouvé des augmentations de certains cancers chez les gens qui utilisent beaucoup le cellulaire. Mais en science, si une étude ne peut être reproduite avec un autre groupe, elle ne veut rien dire.»

Selon le quotidien britannique The Independent, le dermatologue suédois Olle Johansson, de l'Institut Karolinka, est l'un des chercheurs les plus convaincus des effets négatifs du Wi-Fi. Il s'était illustré il y a quelques années en affirmant que les écrans d'ordinateur causent des problèmes dermatologiques, un phénomène appelé «électrosensibilité». Selon M. Barrette, les anciens écrans cathodiques émettaient en effet un certain rayonnement, mais celui-ci était stoppé par une couche de verre plombé. Les nouveaux écrans plats n'en émettent plus.




Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer