Une bonne dose de sérotonine, beaucoup d’endorphines, quelques cuillerées de dopamine et un soupçon d’ocytocine... La recette du bonheur n’est pas un secret pour les chercheurs. Il suffirait de stimuler ces hormones du bien-être pour mener une vie plus heureuse. Simple comme bonjour! Voici comment mettre cette belle théorie en pratique.

Publié le 16 juin 2019

1. Se bidonner

Le rire, c’est du sérieux. Irrésistiblement contagieux, il permet de synthétiser de la sérotonine, l’hormone qui régule notre humeur, mais aussi des endorphines, qui diminuent l’anxiété et stabilisent l’humeur. Certains médecins recommandent même de se servir de la thérapie par le rire pour traiter le stress et la dépression.

On les surnomme : Sérotonine : hormone de la bonne humeur Dopamine : hormone du plaisir Endorphine : hormone du bonheur Ocytocine : hormone de la tendresse Cortisol : hormone du stress Adrénaline : hormone guerrière

2. Boire du thé vert

Le thé vert est cultivé depuis des millénaires pour ses propriétés médicinales. En plus de regorger d’antioxydants, le thé vert contient de la L-théanine, un acide aminé qui relaxe et éveille à la fois. Comment? En haussant les niveaux d’activité des ondes alpha dans le cerveau. Son effet relaxant sur le système nerveux ferait également augmenter la concentration de sérotonine et de dopamine dans l’organisme.

3. Faire le plein de lumière

Ceux qui souffrent de dépression saisonnière se reconnaîtront. Le manque de soleil peut avoir des effets néfastes sur l’humeur. Des recherches ont démontré que la lumière du jour, via l’hypothalamus, augmente le niveau de sérotonine. Attention! Ce n’est pas une raison pour ne pas prendre les effets néfastes du soleil au sérieux. L’idéal, c’est de profiter des premiers rayons du matin, moins intenses que ceux qui brillent entre 11 h et 16 h.

4. Voir ses amis

Plus notre niveau de sérotonine est bas, plus on déprime. Pour augmenter la production de l’hormone de la bonne humeur, on n’hésite pas à provoquer les rencontres et à entretenir les liens d’amitié. Si on aime vraiment nos amis, on les accueille à bras ouverts : les câlins sont une arme redoutable contre le stress et la déprime. Ils permettent à l’organisme de produire endorphine, ocytocine et dopamine en grande quantité.

« Il ne dépend pas de toi d’être riche, mais il dépend de toi d’être heureux. » - Épictète

5. Ouvrir ses chakras

En matière de bien-être, bouddhistes et yogis ont de quoi inspirer. La méditation et le yoga font chuter le taux de cortisol, en stimulant la sécrétion de sérotonine et d’endorphines. Ces activités favorisent aussi la production d’œstrogènes, ces hormones qui orchestrent le cycle menstruel des femmes en plus d’agir sur l’humeur.

6. Dire bonjour aux glucides

Plusieurs régimes minceur veulent les écarter à tout prix, mais les glucides influencent notre humeur en favorisant la production de sérotonine. Pain, pâtes, céréales, riz, on privilégie les glucides à digestion lente plutôt que ceux qui se digèrent rapidement, comme les bonbons, les gâteaux et les biscuits.

Suggestion de lecture : Le bonheur est-il hormonal? par Marie-Andrée Champagne