Equipe Canada est toujours en vie au Tournoi des coeurs Scotties de curling féminin.

Mis à jour le 27 févr. 2009
James Bisson LA PRESSE CANADIENNE

Jennifer Jones a réussi des vols lors des 10e et 11e bouts pour renverser Rebecca Jean MacPhee, de l'Ile-du-Prince-Edouard, 6-5 lors du match de bris d'égalité disputé vendredi.

Cette victoire permet au quatuor de Jones d'accéder au match éliminatoire de samedi face à Stefanie Lawton et ses coéquipières de la Saskatchewan.

Jones a tiré de l'arrière pendant la majeure partie de son match vendredi. Elle a vu sa chance d'égaler la marque lors du neuvième bout être anéantie en perdant lors d'une opération de mesurage.

Le Canada a maintenu la pression lors du 10e bout, forçant la soeur de MacPhee, Robyn, à tenter de pousser la pierre canadienne suffisamment loin-au-delà du bouton, lors de son dernier tir, pour mettre fin au match. McPhee n'a pu déplacer suffisamment celle du Canada, obligeant par le fait même la tenue d'un bout supplémentaire.

Jones a placé MacPhee dans la même situation lors de la 11e manche. L'équipe de l'Ile-du-Prince-Edouard a toutefois vu sa pierre glisser quelques millimètres trop loin, procurant du coup la victoire au Canada.

«Je pensais vraiment que nous l'avions, a commenté Rebecca Jean MacPhee. J'ai dit à Robyn après coup qu'elle avait utilisé la bonne force et la bonne trajectoire. Je suis surprise de la distance parcourue par la pierre.

«Je pensais qu'elle resterait là».

Jones a aussi cru que l'Ile-du-Prince-Edouard venait de remporter le match alors qu'elle regardait la dernière pierre glisser en direction de la maison.

«Je pensais qu'elle avait effectué un bon lancer, a dit Jones. Nous savions qu'elle serait près, et c'était simplement une question de trajectoire. Heureusement, la pierre n'a pas courbé suffisamment.»

Il s'agissait de la deuxième victoire dramatique de Jones, qui avait battu la troupe de Marla Mallett, de la Colombie-Britannique, 7-5 lors du dernier bout de la rencontre de jeudi. Ce gain avait permis à Jones d'atteindre le match de bris d'égalité.

Mallett affrontera Marie-France Larouche et l'équipe du Québec plus tard vendredi lors du match éliminatoire entre les deux premières positions. La gagnante de cette rencontre accèdera directement à la finale de dimanche.

L'autre formation rivalisera avec le gagnant du match Lawton-Jones dans le cadre de la demi-finale de samedi.