Le Comité olympique canadien (COC) et le Comité paralympique canadien (CPC) ont vu leur souhait être exaucé, quand les Jeux olympiques de Tokyo ont finalement été repoussés d’un an, mardi, en raison de la pandémie du nouveau coronavirus.

La Presse canadienne

Dans un communiqué, le COC et le CPC ont remercié le président du CIO, Thomas Bach, le premier ministre japonais, Abe Shinzo, et le comité d’organisation de Tokyo 2020 « pour avoir pris cette décision et respecté son engagement de protéger la santé et la sécurité des athlètes et de la communauté mondiale ».

Dimanche, le COC et le CPC avaient mis la pression sur le CIO en annonçant que le Canada n’enverrait pas d’athlètes aux Jeux de Tokyo s’ils avaient lieu en 2020. Mardi, les comités canadiens ont enterré la hache de guerre.

« Nous renouvelons notre engagement à travailler avec le CIO, le Comité international paralympique (CIP) et le comité d’organisation de Tokyo 2020 et nous leur offrons notre soutien total ainsi que notre collaboration pour faire face à toutes les complexités créées par le report des Jeux », a-t-il été écrit dans un communiqué.