Félix Auger-Aliassime s’incline en deux manches à son premier match à Toronto

Frédérick Duchesneau
Frédérick Duchesneau La Presse

Félix Auger-Aliassime a ouvert le match avec une partie parfaite au service. Mais ça s’est gâté rapidement par la suite.

Le Québécois s’est incliné dès son premier duel à Toronto mercredi, 7-5 et 6-4, face au Serbe Dušan Lajović.

Contrairement à Leylah Annie Fernandez après son revers à Montréal, il n’avait cependant pas l’air particulièrement déçu en conférence de presse.

Ce n’était juste pas assez bon aujourd’hui par rapport à ce que l’adversaire me proposait. C’est comme ça, et je l’accepte.

Félix Auger-Aliassime

Les deux joueurs ont bien entrepris la rencontre avec la balle en main. Les neuf premiers points du match ont été inscrits à la fiche du serveur.

Mais le Québécois a rapidement éprouvé des difficultés en coup droit dans cette manche, multipliant les fautes directes. Beaucoup de balles trop longues, notamment.

D’ailleurs, c’est la statistique clé de cette première manche : Auger-Aliassime a commis 14 fautes directes en coup droit. Au total, il en cumulera 38, dont 25 sur ce coup droit. Énorme.

« Il y a eu un peu de fautes directes par rapport aux conditions, au vent. Et pour une raison ou une autre, je n’avais pas les mêmes sensations que les derniers jours à l’entraînement en coup droit », a analysé le Canadien, après s’être cependant dit satisfait de la qualité de son service pendant ce match.

En anglais, il a toutefois parlé d’« un match faible (poor game) » au coup droit.

« Sur un court aussi rapide, si on ne trouve pas dès le départ le bon timing avec le coup droit, il est difficile au milieu du match de compter sur lui et de trouver la confiance », a de son côté déclaré le gagnant sur le court après sa victoire.

Il a donc sciemment exploité ce côté du terrain.

À 2-2, Auger-Aliassime a sauvé deux balles de bris. Puis, à 4-4, autre balle de bris contre le Canadien, autre sauvetage. Et encore, à 5-5… mais, cette fois, convertie par le Serbe. Pas qu’il l’ait arrachée. Offerte sur double faute, la deuxième du match pour le favori.

PHOTO DAN HAMILTON, USA TODAY SPORTS

Dušan Lajović

Dušan Lajović a enchaîné en gagnant son jeu au service et la manche, 7-5.

Le Serbe de 31 ans – qui ne connaît pas une grande saison (14-19) – est actuellement 44e mondial, lui qui avait atteint le 23échelon en 2019. Il compte un titre à vie, à Umag en 2019, sur terre battue.

Manque d’« opportunisme »

Félix Auger-Aliassime est quatrième du circuit ATP sur le dur cette année pour la proportion de balles de bris converties (51,02 %). Mais il n’a eu aucune occasion de faire la preuve de son efficacité à ce chapitre dans cette première manche.

Ça n’a pas tardé à la deuxième, par contre. Le Québécois a bénéficié d’une balle de bris dès le premier jeu au service de son adversaire. Mais il n’a pas su concrétiser.

Puis, à la partie suivante, Dušan Lajović a hérité d’une autre chance de briser. Déjà quatre jeux avec balles de bris pour le Serbe. Et Auger-Aliassime a péché de nouveau, permettant à Lajović d’entrevoir une fin heureuse pour lui dans ce duel. 3-1.

Retour d’ascenseur au jeu suivant. Et, une fois de plus, Lajović s’en est tiré. Zéro en deux sur balles de bris pour le Canadien.

On s’est échangé les politesses, mais seul le négligé en a tiré parti. Et le Serbe a ensuite plié le match.

Ce dernier a lui aussi parlé des conditions venteuses, après la rencontre.

« C’était difficile de contrôler la balle. On pouvait voir que Félix ne trouvait pas son rythme et j’ai tenté de profiter de la situation. Ce n’était pas du grand tennis de notre part, mais j’ai réussi à faire un peu mieux. »

Le protégé de Frédéric Fontang et de Toni Nadal a par ailleurs souligné que c’était le genre de match serré qui aurait pu basculer d’un côté comme de l’autre. Et qu’il ne pouvait pas être toujours constant comme il l’avait été à Wimbledon.

« Sinon, je serais top 10 depuis longtemps. C’est normal, c’est une courbe d’apprentissage. Il n’y a rien de dramatique », a lancé le 16joueur mondial qui a eu 21 ans dimanche, le jour où Roger Federer atteignait la quarantaine.

Quant à l’impact de la fatigue, après de longs parcours sur gazon et les Jeux olympiques, il l’a minimisé.

Dušan Lajović a été parfait en 7 tentatives au filet. Il a enregistré 8 coups gagnants contre 20 fautes directes, alors que pour ses 38 fautes directes, Félix Auger-Aliassime n’a compensé qu’avec 15 coups gagnants.

Il s’agit d’une deuxième victoire en deux duels pour Lajović contre Auger-Aliassime.

Au prochain tour, il affrontera le jeune Norvégien Casper Ruud, 6tête de série.

Quant à Félix Auger-Aliassime, il a confirmé qu’il serait présent au Masters 1000 de Cincinnati, la semaine prochaine.