(Paris) La championne en titre à Roland-Garros, Iga Swiatek, a atteint les quarts de finale de tournoi après avoir vaincu l’Ukrainienne de 18 ans Marta Kostyuk en deux manches de 6-3, 6-4, lundi.

Samuel Petrequin et Andrew Dampf Associated Press

Kostyuk a d’abord sauvé une balle de match sur son deuxième service lors du neuvième jeu de la deuxième manche.

Swiatek a été forcée de servir pour le match et elle a confirmé sa victoire grâce à une balle lobée.

Swiatek a maintenant gagné 22 sets de suite à Roland-Garros, incluant ceux remportés lors de son parcours vers le titre, l’an dernier.

La Polonaise croisera maintenant le fer avec la Grecque Maria Sakkari, 17e tête de série, qui a accédé aux quarts de finale d’un tournoi du Grand Chelem pour une première fois en carrière.

Swiatek fait également partie des quarts de finale en double.

Au lendemain de l’élimination de Serena Williams à Roland-Garros, Coco Gauff, âgée de 17 ans, a montré que l’avenir du tennis féminin américain était prometteur.

Gauff a servi avec aplomb pour atteindre son premier quart de finale en Grand Chelem avec une victoire de 6-3 et 6-1 contre Ons Jabeur.

PHOTO CHRISTIAN HARTMANN, REUTERS

Coco Gauff a remporté une victoire facile de 6-3 et 6-1 contre Ons Jabeur, lundi.

Gauff n’a perdu que neuf points sur son service.

« Cette victoire signifie beaucoup pour moi, surtout parce que j’ai déjà été éliminée plusieurs fois en huitièmes de finale, a-t-elle confié en conférence de presse. Ça fait donc du bien de franchir cette étape.

« Aujourd’hui, j’ai joué mon meilleur match du tournoi. »

Gauff a également eu un match rapide au tour précédent, lorsque Jennifer Brady s’est retirée en raison d’une blessure au pied gauche après que Gauff ait remporté la première manche.

Gauff affrontera maintenant Barbora Krejcikova, qui a également atteint son premier quart de finale dans un tournoi majeur en battant Sloane Stephens, finaliste des Internationaux de France en 2018, par un score sans appel — 6-2, 6-0.

L’Américaine Sofia Kenin s’est par ailleurs inclinée face à Sakkari en deux manches de 6-1, 6-3.

PHOTO SARAH MEYSSONNIER, REUTERS

Maria Sakkari et Sofia Kenin

Quatrième tête de série, Kenin était la joueuse la mieux classée du tableau féminin encore en lice. Elle a perdu la finale en octobre dernier face à Swiatek.

Sakkari a inscrit sa sixième victoire contre une rivale du top 20 cette année.

Kenin a cédé son service à six reprises et elle a commis 32 fautes directes contre seulement 15 pour Sakkari.

Dimanche, Williams, âgée de 39 ans, s’est inclinée contre Elena Rybakina 6-3, 7-5.

Gauff s’est déjà annoncée comme candidate pour devenir la prochaine grande joueuse américaine lorsqu’elle s’est qualifiée pour le quatrième tour à Wimbledon comme qualifiée à 15 ans il y a deux ans. Maintenant, après avoir fait un pas de plus, elle est devenue la plus jeune Américaine à atteindre un quart de finale du Grand Chelem depuis que Venus Williams l’a fait à 17 ans aux Internationaux des États-Unis en 1997.

Qui plus est, Gauff n’a pas lâché une manche à Paris cette année.

Il s’agit d’une bonne année en simple pour Krejcikova, âgée de 25 ans, qui a remporté son premier titre WTA à Strasbourg dans la perspective de Roland-Garros. Sa victoire sur Stephens sur le court Suzanne Lenglen a prolongé sa série de victoires actuelle à neuf matchs.

« Elle connaît une super saison sur la terre battue, a analysé Gauff. C’est une joueuse intelligente avec une longue expérience sur le circuit. Elle a un jeu assez complet et elle est à l’aise partout sur le court.

« Je vais me concentrer sur mon jeu, sans trop penser à ce qu’elle va faire. C’est clairement la plus expérimentée de nous deux. »

Jusqu’à présent, Krejcikova était principalement connue pour ses exploits en double. Elle est une ancienne no 1 de la spécialité et a remporté deux titres du Grand Chelem avec sa coéquipière Katerina Siniakova. Ils disputent les quarts de finale du double, mardi.

Stephens a commis 26 fautes directes contre Krejcikova.

En double dames, la Canadienne Sharon Fichman et sa coéquipière mexicaine Giuliana Olmos ont subi l’élimination au troisième tour, s’inclinant en trois manches 3-6, 6-1, 6-3 contre Shelby Rogers et Petra Martic.