(Melbourne) La Japonaise Naomi Osaka s’est présentée sur le court de l’Aréna Rod-Laver le premier matin des Internationaux de tennis d’Australie, lundi, et s’est rapidement qualifiée pour la deuxième ronde.

Publié le 7 févr. 2021
Associated Press

Championne à Melbourne, il y a deux ans, Osaka a vaincu la Russe Anastasia Pavlyuchenkova 6-1, 6-2.

Le premier tournoi du Grand Chelem de la saison a commencé avec un retard de trois semaines à cause de la pandémie du coronavirus.

En Pavlyuchenkova, qui a atteint les quarts de finale à Melbourne lors de trois des quatre dernières années, Osaka faisait face à un match inaugural potentiellement difficile.

Toutefois, la Japonaise n’a eu besoin que de 21 minutes pour clore la première manche, et c’est à peine si elle a ralenti par la suite face à la 39e joueuse mondiale.

Osaka a terminé le match avec plus de coups gagnants que d’erreurs et n’a concédé que cinq points sur sa première balle de service.

Au même moment à l’Aréna Margaret-Court, l’Américaine Venus Williams a remporté un premier match à un tournoi du Grand Chelem depuis 2019, éliminant la Belge Kirsten Flipkens 7-5, 6-2.

À sa 21e présence aux Internationaux d’Australie, Williams a signé cette victoire à son 88e match à un tournoi du Grand Chelem, un record de l’histoire du tennis féminin

À 40 ans, Williams est la joueuse la plus âgée du tableau féminin.

Un peu plus tard en après-midi, sa sœur cadette Serena n’a donné aucune chance à l’Allemande Laura Siegemund, qu’elle a écrasée 6-1, 6-1 en 56 minutes.

Après avoir perdu le premier jeu du match, Williams a gagné les dix suivants.

Serena est à la recherche d’un 24e titre du Grand Chelem en carrière. Son dernier triomphe à un tournoi majeur remonte à 2017, à Melbourne.

Par ailleurs, l’Américaine Bernarda Pera a causé la première surprise du tableau du simple féminin en prenant la mesure de l’Allemande Angelique Kerber, 23e tête de série, 6-0, 6-4.

Jusqu’à 30 000 spectateurs – environ 50 % de la capacité – seront admis sur le site du tournoi. Toutefois, les gradins étaient majoritairement déserts par une fraîche matinée.

« Je suis vraiment heureuse de voir des gens dans les estrades », a déclaré la Japonaise.

Osaka est l’une des cinq anciennes championnes des Internationaux d’Australie à prendre part au tournoi. Elle a gagné 15 matchs d’affilée, incluant la finale des Internationaux des États-Unis en septembre, depuis sa plus récente défaite à un match de la Fed Cup il y a un an.

Chez les hommes, le vétéran suisse Stanislas Wawrinka, 17e tête de série, a franchi le premier tour avec une victoire en trois manches de 6-3, 6-2, 6-4 face au Portugais Pedro Sousa.

Par ailleurs, le Français Gaël Monfils, 10e tête de série, a subi l’élimination en cinq manches face au Finlandais Emil Ruusuvuori, 86e au monde, en cinq manches.