(Delray Beach) L’Américain Sebastian Korda s’est qualifié pour sa première finale sur le circuit de l’ATP, mardi soir, grâce à une victoire de 6-3, 7-5 contre le Britannique Cameron Norrie à l’Omnium de tennis de Delray Beach.

Associated Press

Lors du match ultime, mercredi, Korda affrontera le Polonais Hubert Hurkacz, quatrième tête de série. Hurkacz a vaincu le qualifié Christian Harrison, des États-Unis, 7-6 (4), 6-4.

Korda, qui est âgé de 20 ans, s’est présenté au tournoi au 119e rang du classement mondial. Lors de sa première participation à un match de quarts de finale, lundi, Korda a défait son compatriote John Isner, deuxième tête de série.

Korda est un ancien numéro un mondial chez les juniors. Son père, Petr Korda, a remporté les Internationaux d’Australie en 1998 mais n’a jamais franchi le deuxième tour lors de ses deux présences à Delray Beach.

En septembre, Korda a gagné ses trois premiers matchs en carrière sur le circuit professionnel, ce qui lui a permis de se tailler une place en huitième de finale aux Internationaux de France.

« La chose la plus importante, pour moi, c’était d’améliorer ma régularité. Auparavant, je ratais des balles que je ne rate pas maintenant. C’est très important pour moi de jouer ces matchs, sentir mon corps et apprendre à l’apprivoiser », a déclaré le Floridien de six pieds, cinq pouces.

Face à Norrie, Korda a laissé filer deux balles de match alors qu’il était au service et menait 5-4. Il a perdu ce jeu mais a répliqué avec un bris avant de clore le duel en gagnant aisément son service.

De son côté, Hurkacz participera à une deuxième finale en carrière. En 2019, il avait triomphé à Winston-Salem pour devenir le deuxième Polonais à gagner un tournoi sur le circuit de l’ATP depuis la naissance de l’ère du tennis professionnel, en 1968.

Hurkacz détient le 35e rang au classement mondial et ses succès à Delray Beach signifient qu’il pourrait être l’une des têtes de série du simple masculin aux Internationaux d’Australie, qui s’amorceront le 8 février.

« C’est un pas en avant, il n’y a pas de doute, et je veux jouer de mieux en mieux », a affirmé Hurkacz.

« C’est un merveilleux début d’année. »