Gaël Monfils est peut-être le meilleur joueur du moment sur le circuit masculin et il s’est dressé devant Félix Auger-Aliassime pour remporter la finale du tournoi ABN Amro, 6-2, 6-4, dimanche à Rotterdam.

Michel Marois Michel Marois
La Presse

Plus jeune finaliste dans l’histoire du tournoi, Auger-Aliassime n’a jamais vraiment été en mesure de rivaliser avec le vétéran français de 33 ans, qui a remporté 13 de ses 15 matchs en 2020 et vient d’en remporter neuf d’affilée, sans céder une seule manche.

Brisé rapidement en début de match, le Canadien n’a pas joué avec la même assurance que lors de ses matchs précédents. Il a connu un long passage à vide mentalement et a commis beaucoup de fautes directes, dont 12 du coup droit en première manche.

Le Canadien a toutefois terminé le match en force, réussissant un premier bris dans le huitième jeu de la deuxième manche, avant de remporter son service et de forcer Monfils à servir à nouveau pour finalement s’imposer. Les deux joueurs se sont ensuite fait une longue accolade au filet.

PHOTO PASCAL GUYOT, AFP

Gaël Monfils

Après avoir reçu son trophée, Auger-Aliassime a souligné : « Félicitations à Gaël, c’est un grand joueur, une grande personne, un grand ami. C’est difficile, car ça fait quatre défaites en quatre finales, mais la semaine a été très encourageante. »

En point de presse, le Canadien a ajouté : « C’est encore le début de la saison et le deuxième mois seulement que je joue. C’est encourageant pour ce qui s’en vient, mais je vais devoir continuer de bien travailler, effectuer les ajustements nécessaires et continuer d’y croire, continuer de pousser pour me donner d’autres chances de jouer des matchs comme celui d’aujourd’hui. »

À 19 ans et six mois, Auger-Aliassime, a battu de neuf jours une marque qui appartenait jusqu’ici à Roger Federer. Richard Krajicek, le directeur du tournoi, a rappelé après le match que le Suisse avait lui aussi perdu la finale…

Les éloges de Monfils

Monfils, qui avait déjà gagné à Rotterdam en 2019, a remporté dimanche un dixième en carrière, un deuxième consécutif aussi, puisqu’il avait battu un autre Canadien, Vasek Pospisil, il y a une semaine en finale du tournoi de Montpellier.

« C’est incroyable pour moi de remporter deux titres consécutifs, a-t-il expliqué en point de presse. Ça ne m’était jamais arrivé, en fait, je n’avais jamais remporté deux tournois dans la même saison. Avec mon équipe, nous venons de vivre deux semaines incroyables et j’espère que c’est le présage d’une grande saison. »

Monfils a également rendu hommage à son adversaire, qu’il affrontait pour la première fois : « Bravo à Félix. Tu es rapide, tu es jeune et tu progresses rapidement. Je suis certain que ce n’est qu’une question de temps avant que tu gagnes ce tournoi, ou n’importe quel tournoi. Cela a été un plaisir d’être sur le court avec toi. »

Le Français, qui a avoué espérer améliorer cette saison son meilleur classement en carrière (sixième), a expliqué avoir misé sur son jeu défensif pour contrer Auger-Aliassime : « Cela a été un match relativement passif pour moi. J’ai souvent choisi de rester en défense. Je savais que, physiquement, ce serait difficile pour lui de prendre le dessus sur moi. »

Dans le top 20

Premier Canadien en finale à Rotterdam, Auger-Aliassime en était donc à sa quatrième finale sur le circuit ATP, la première sur surface dure. Il s’agissait de sa deuxième finale en tournoi Masters 500 après celui de Rio l’année dernière. Il avait aussi été finaliste en Masters 250 à Lyon et à Stuttgart en 2019.

Gêné par une blessure à la fin de la dernière saison, le Canadien a connu un début de saison un peu décevant avec des éliminations rapides aux Internationaux d’Australie et au tournoi de Montpellier, mais il a trouvé son rythme cette semaine à Rotterdam, même s’il était un peu affaibli par un virus.

Sa performance lui permettra de grimper au 18e rang du classement mondial, tout près de son meilleur classement en carrière (17e).

Inscrit au tournoi de Marseille (Masters 250) à compter de lundi, le Canadien pourrait déclarer forfait et préférer se rendre directement à Acapulco, où sera disputé un tournoi Masters 500 la semaine prochaine.