(Paris) Le N.2 mondial Rafael Nadal n’a laissé échapper que quatre jeux au deuxième tour de Roland-Garros face à l’Américain Mackenzie McDonald (236e), dévoré 6-1, 6-0, 6-3 mercredi.

Agence France-Presse

Nadal, maître des lieux à Roland-Garros où il a triomphé douze fois, s’accommode jusque-là très bien des conditions automnales de cette édition 2020 qu’il redoutait.

Sur le court central mercredi après-midi, il a affiché un excellent bilan de 31 coups gagnants pour 15 fautes directes, a converti sept des huit balles de bris qu’il s’est procurées et n’en a concédé aucune. Le tout en 1 h 40 pile.

Nadal affrontera le Japonais Kei Nishikori, ex-N. 4 mondial aujourd’hui 35e, ou l’Italien Stefano Travaglia pour une place en huitièmes de finale.

À la reprise du circuit ATP mi-août après cinq mois d’interruption forcée en raison de la pandémie de COVID-19, l’Espagnol avait préféré renoncer aux Internationaux des États-Unis à New York.  

Il n’a repris la compétition qu’il y a deux semaines à Rome, où l’Argentin Diego Schwartzman l’a stoppé dès son troisième match, en quart de finale.

S’il était sacré une fois de plus sur la terre battue parisienne, Nadal égalerait le record de vingt couronnes majeures établi par Roger Federer.

Thiem au 3e tour après avoir sauvé 3 balles de set

L’Autrichien Dominic Thiem, récent vainqueur des Internationaux des États-Unis, s’est qualifié mercredi pour le 3e tour de Roland-Garros en sauvant trois balles de set en faveur de l’Américain Jack Sock, battu 6-1, 6-3, 7-6 (8-6).

PHOTO THOMAS SAMSON, AFP

L’Autrichien Dominic Thiem a levé le poing après avoir battu l’Américain Jack Sock.

Thiem affrontera au tour suivant le Norvégien Cristian Ruud ou l’Américain Tommy Paul.

Sock, ex-N. 8 mondial (en 2017) retombé au 310e rang, s’est progressivement hissé au niveau du double finaliste de Roland-Garros, qu’il n’avait encore jamais croisé sur terre battue. Jusqu’à se procurer trois balles de set dans le bris de service de la 3e manche, en menant 6-3.

Mais un as et 4 points supplémentaires plus tard, c’est Thiem qui a conclu en 2 h 22, s’économisant ainsi pour la suite de la quinzaine parisienne. « Je suis très content d’être passé et c’est une très bonne victoire en trois sets pour moi », a réagi la tête de série N.3.

Sock « jouait très bien à partir du 2e set », a ajouté Thiem. « J’ai eu de la chance de sauver trois balles de set. »

Thiem a hérité de la même moitié de tableau que Rafael Nadal, qui n’a laissé que 4 jeux à l’Américain Mackenzie McDonald.