(New York) Novak Djokovic a terminé la défense de son titre des Internationaux de tennis des États-Unis en se retirant de son match de quatrième tour contre le Suisse Stanislas Wawrinka.

Associated Press

Djokovic, le favori du tournoi, tentait de signer un quatrième titre en carrière à Flushing Meadows, mais ses douleurs à l’épaule gauche l’ont forcé à laisser la victoire à son adversaire.

Tenace pendant tout l’affrontement, Wawrinka menait 6-4, 7-5, 2-1 lorsque le Serbe a décidé qu’il ne pouvait plus continuer la bataille. Certains spectateurs ont hué Djokovic lorsqu’il a quitté le terrain du stade Arthur Ashe, mais il a répondu en levant le pouce.

« Je suis désolé pour la foule. Évidemment, les gens veulent voir un match complet et ça n’a pas été le cas, a déclaré Djokovic en conférence de presse. Plusieurs personnes ne savaient pas ce qui se passait alors on ne peut pas les blâmer. »

Âgé de 32 ans, Djokovic a expliqué qu’il utilisait différents produits afin de stopper la douleur immédiatement. Il a affirmé que ceux-ci fonctionnaient par moment.

« La douleur a été constante pendant plusieurs semaines déjà », a-t-il fait savoir.

Djokovic avait gagné 36 de ses 37 derniers matchs en Grand Chelem et quatre des cinq derniers titres majeurs. Il s’était toutefois plaint de douleurs à l’épaule gauche lors de sa victoire au deuxième tour, mercredi.

« Ce n’est jamais la façon de finir un affrontement, a insisté Wawrinka. Je me sens mal pour Novak. »

Wawrinka a rejoint le Russe Daniil Medvedev en quarts de finale. Medvedev, qui est lui aussi devenu la cible des huées de la foule, a eu le dessus sur l’Allemand Dominik Koepfer en quatre manches de 3-6, 6-3, 6-2, 7-6 (2).

Les partisans de tennis semblent encore avoir sur le cœur les gestes de Medvedev à son match précédent. Il avait arraché des mains d’un chasseur de balle sa serviette et il lui avait ensuite fait un doigt d’honneur.

Le Russe, cinquième tête de série, a exprimé qu’il avait mal à l’épaule avant son duel contre Koepfer, mais qu’il était motivé à jouer devant les partisans qui le huaient.

« Vous me donnez tant d’énergie. Merci, vous êtes les meilleurs », a-t-il ajouté.

Roger Federer a quant à lui retrouvé son aplomb. La troisième tête de série a signé une deuxième victoire sans appel après avoir pulvérisé David Goffin 6-2, 6-2, 6-0.

Federer, qui avait concédé le premier set à ses deux premiers matchs du tournoi, a ainsi accédé aux quarts de finale pour la 13e fois de sa carrière à Flushing Meadows.

Il a dominé la 15e tête de série en décochant 10 as et 35 coups gagnants, contre seulement huit pour le Belge, mettant un terme au match après seulement une heure et 19 minutes de jeu. Le Suisse a scellé l’issue de la rencontre avec un revers gagnant le long de la ligne, après un superbe échange totalisant 20 coups.

« Au quatrième tour, si vous pouvez garder ça simple et rapide, vous devez être heureux », a dit Federer, qui avait été éliminé à cette étape l’an dernier.

Et qu’en pense Goffin ?

« Vous vous demandez pourquoi vous ratez tout, même les balles faciles, a dit Goffin. Puis, vous réalisez que c’est parce qu’il joue bien. »

Federer, quintuple champion des Internationaux des États-Unis, convoite un 21e titre du Grand Chelem. Il affrontera en quarts de finale le Bulgare Grigor Dimitrov.

Dimitrov, qui a atteint le carré d’as à deux reprises en Grand Chelem, a défait l’Australien Alex de Minaur 7-5, 6-3, 6-4 pour accéder à ses premiers quarts de finale à Flushing Meadows.