(Toronto) La jeune Lavalloise Leylah Annie Fernandez n’a pas fait long feu à son premier match au tableau principal de la Coupe Rogers, s’inclinant 6-0 et 6-1 contre la Tchèque Marie Bouzkova, une joueuse issue des qualifications.

Melissa Couto
La Presse canadienne

Fernandez, âgée de seulement 16 ans, n’a remporté que 37 % de ses points avec sa première balle de service, perdant le match en un peu plus d’une heure devant une foule modeste à Toronto.

En déficit 5-1 à la deuxième manche, Fernandez a sauvé deux balles de match, mais pas la troisième. Elle a quitté le terrain sous les applaudissements nourris et a exprimé son appréciation en applaudissant à son tour la foule.

PC

Marie Bouzkova

« Je me sentais un peu plus nerveuse vu que je jouais à la maison, a dit la Québécoise. Juste le fait que le tournoi soit au Canada, c’est beaucoup plus spécial.

“C’était formidable d’entendre à quel point la foule me soutenait. J’ai fait de mon mieux mais j’ai commis des erreurs, tout simplement. C’était une occasion de voir où en est mon niveau. Je sais sur quoi travailler pour la prochaine fois. »

Fernandez a connu des difficultés dès le début et Bouzkova l’a brisée deux fois en 10 minutes pour s’emparer d’une avance de 3-0.

La Canadienne, qui n’aura pas 17 ans avant le mois prochain, a eu droit aux applaudissements lorsqu’elle a servi un as pour gagner son seul jeu du match à la deuxième manche.

Bouzkova, classée au 91e rang, a converti six de ses huit balles de bris et n’a jamais été brisée. Au prochain tour, elle affrontera une adversaire plus redoutable en Sloane Stephens, septième tête de série et championne des Internationaux des États-Unis en 2017.

Fernandez, qui a bénéficié d’une invitation pour participer au tableau principal, a remporté son premier tournoi professionnel au Challenger de Gatineau le mois dernier.

Elle a enchaîné avec une participation à la finale du tournoi de Granby, une semaine plus tard, ce qui lui a permis de gagner 115 places au classement depuis le début du mois de juillet. Elle est présentement 260e.

REUTERS

Dayana Yastremska

Son objectif cette saison est d’atteindre le top 200 avant la fin de l’année. Elle a aussi d’autres ambitions.

« Je voudrais participer à des tournois du Grand chelem, en remporter le plus possible et devenir la meilleure joueuse au monde », a dit Fernandez.

Fernandez a vécu une première expérience avec la Coupe Rogers à Montréal l’an dernier à l’âge de 15 ans, mais elle avait perdu au deuxième tour des qualifications.

À la suite de sa défaite, Fernandez présente un palmarès de 0-3 contre une joueuse du top-100.

En double, Eugenie Bouchard et Sharon Fichman ont été écartées par Abigail Spears et Nadiia Kichenok, 7-6 (8) et 6-3.

Sharapova s’incline à son premier match

En soirée, la Russe Maria Sharapova a été battue dès son premier match, l’Estonienne Anett Kontaveit l’emportant 4-6, 6-3 et 6-4 en deux heures 41 minutes.

Kontaveit a remporté la bataille des bris 4-3. Le match a donné lieu à 14 doubles fautes, dont huit commises par Sharapova.

Kontaveit est la 16e tête de série à Toronto. Elle a atteint la finale à Stuttgart en avril, perdant alors en deux sets devant Petra Kvitova.

Dans un autre long affrontement sous les projecteurs, la Russe Daria Kasatkina a surpris l’Allemande Angelique Kerber en trois manches de 0-6, 6-2, 6-4.

Kasatkina, qui a triomphé en près de deux heures, se mesurera au tour suivant à la gagnante du duel tout canadien entre Bianca Andreescu et Bouchard.

Une première surprise

La jeune Ukrainienne Dayana Yastremska a surpris en défaisant la Britannique Johanna Konta 6-3, 6-2.

Yastremska, âgée de 19 ans, a converti quatre de ses 10 balles de bris pour venir à bout de son adversaire, 13e tête de série, en une heure et 21 minutes.

Yastremska a réussi cinq as contre trois pour Konta et elle a sauvé quatre de ses cinq balles de bris, dont deux au dernier jeu.

Yastremska occupe actuellement le 33e rang mondial comparativement au 104e à la même période l’an dernier.

Caroline Wozniacki a atteint le deuxième tour, victorieuse 6-4 et 6-2 devant Yulia Putintseva. La Danoise et championne de 2010 a signé quatre des cinq bris.

La Belge Elise Mertens a vaincu la Biélorusse Aliaksandra Sasnovich 3-6, 6-3, 6-1. Mertens fera face à Serena Williams au deuxième tour, mercredi.

Belinda Bencic, la championne de 2015, a pris la mesure d’Anastasia Potapova 6-2, 6-2. Elle aura comme prochaine rivale Julia Goerges, tombeuse de Polona Hercog, 6-3, 1-6 et 7-6 (5).