(Lyon, France) Le Québécois Félix Auger-Aliassime a mérité son billet pour les demi-finales du tournoi de tennis de Lyon après avoir battu l’Américain Steve Johnson 6-4, 2-6, 6-4 jeudi soir.

La Presse canadienne

Quatrième tête de série et 28e joueur mondial, Auger-Aliassime affrontera vendredi le Géorgien Nikoloz Basilashvili, le favori de la compétition, qui avait vaincu le Français Jo-Wilfried Tsonga 6-4, 6-4 plus tôt en journée.

Si l’on exclut un creux de vague au deuxième set où il a concédé deux bris en autant d’occasions, Auger-Aliassime a été solide au service, avec 11 as sans commettre la moindre double faute.

Le Québécois de 18 ans n’a donné que 17 points à son service, dont seulement six en deuxième balle. En contre-partie, Auger-Aliassime a récolté 39 points sur le service de Johnson.

Après avoir été victime des deux bris au deuxième set, dont un qui a permis à Johnson de gagner la manche, Auger-Aliassime a réalisé des bris consécutifs lors des troisième et cinquième jeux, pour se bâtir un coussin de 4-1.

Johnson a prolongé le match en brisant le service d’Auger-Aliassime au septième jeu, mais le Québécois n’a pas raté sa deuxième chance de mettre fin au match lors du dixième jeu.

Shapovalov éliminé

Plus tôt dans la journée, son compatriote et ami Denis Shapovalov avait subi l’élimination, 3-6, 6-4, 6-7 (4) face au Français Benoit Paire.

Après une troisième manche lors de laquelle les deux joueurs ont réussi à protéger leur service lors des 12 premiers jeux, Shapovalov, 23e au monde et troisième tête de série, a pris l’initiative du bris d’égalité en inscrivant le premier point, au service de Paire.

Ce dernier a ramené le bris à service égal lors du sixième point, avant de mettre fin au match en inscrivant deux mini bris successifs alors qu’il menait 5-4.

Paire avait remporté la première manche grâce à deux bris de service, lors des cinquième et neuvième jeux.

Le Canadien de 20 ans n’a eu besoin que d’un seul bris au deuxième set, lors du cinquième jeu, pour forcer la tenue d’une troisième et ultime manche.

Lors du deuxième set, Shapovalov n’a donné que six points à son service.

Pendant le match, Shapovalov a concédé deux bris en trois tentatives et en a inscrit un seul en cinq opportunités. Trois de ces opportunités sont survenues lors de la troisième manche.

Dans un autre match au programme de la journée de jeudi, l’Américain Taylor Fritz a causé une certaine surprise en défaisant l’Espagnol Roberto Bautista Agut, deuxième tête de série, 6-7 (6), 6-3, 6-4.