Les Londoniens ne pouvaient rêver plus belle journée de tennis, lundi, à Wimbledon. Pas moins de 89 matchs étaient au programme, avec notamment les huitièmes de finale des simples féminins et masculins.

Michel Marois LA PRESSE

Tous les grands noms étaient là, mais ils ont dû céder la vedette au Duc et à la Duchesse de Cambridge, William et Kate pour les intimes, qui occupaient les places d'honneur dans la loge royale. L'arrivée du couple a provoqué une immense émotion partout sur le site - même dans la salle de presse - et a donné le ton à une journée marquée par l'élimination de plusieurs «reines» du tennis.

C'est toutefois le Britannique Andy Murray qui a eu l'honneur d'ouvrir le bal sur le central. «Je ne savais pas qu'ils seraient là; si je l'avais su, je me serais rasé!», a-t-il plaisanté après sa victoire facile contre le Français Richard Gasquet.

«Sur le terrain, on oublie qu'ils sont là et on se concentre sur son adversaire», a expliqué Murray, qui s'est incliné devant la loge royale après le match, en échangeant un sourire avec Kate et William. «Je les ai vus dans le vestiaire un peu plus tard et ils ont été très gentils. Je me suis excusé d'être en sueur, mais c'était agréable de les rencontrer.»

Murray affrontera en quart de finale l'Espagnol Feliciano Lopez, surnommé «Deliciano» par les tabloïds anglais, en référence à de prétendus messages téléphoniques admiratifs de la mère de l'Écossais.

En fin de journée, le couple princier était encore là pour voir Rafael Nadal se qualifier difficilement face à l'Argentin Juan Martin Del Potro. Le favori du tournoi, blessé au pied gauche, a dû se battre pendant plus de quatre heures avant de s'imposer 7-6 (6), 3-6, 7-6 (4) et 6-4.

«J'ai cru devoir abandonner à la fin de la première manche, a expliqué Nadal. J'ai pu continuer malgré la douleur et j'ai fini par l'oublier. Juan Martin est redevenu l'un des meilleurs joueurs du monde et cela a été un match très difficile.»

L'Espagnol, qui appréciera la journée de repos mardi, affrontera en quart de finale l'Américain Mardy Fish, vainqueur de Tomas Berdych.

De son côté, le Suisse Roger Federer a cédé une manche au Russe Mikhail Youzhny, mais il a vite repris le contrôle du match pour s'imposer en quatre manches. Il s'agissait de sa 100e victoire sur gazon et d'une 29e qualification consécutive pour les quarts de finale en Grand Chelem. Il affrontera au prochain tour le Français Jo-Wilfried Tsonga, vainqueur hier de David Ferrer.

Novak Djokovic, vainqueur du Français Michael Llodra, affrontera enfin le qualifié australien Bernard Tomic, qui a poursuivi son étonnant parcours en disposant du Belge Xavier Malisse, lundi.

Photo: AFP

Rafael Nadal