Andrey Golubev a créé la surprise en remportant dimanche la finale du tournoi de Hambourg, devenant le premier Kazakh à s'imposer dans une compétition ATP World Tour, face au favori, l'Autrichien Jürgen Melzer 6-3, 7-5.

AGENCE FRANCE-PRESSE

Golubev, N. 82 mondial, a écrit une première ligne à son palmarès après avoir déjà atteint une finale, en 2008 à Saint-Pétersbourg où il s'était incliné contre Andy Murray. Melzer, N.15 mondial, manque, lui, l'occasion de décrocher son premier titre en simple de l'année, malgré une saison brillante qui l'a vu se hisser en demi-finale de Roland-Garros (battu par Rafael Nadal) puis remporter Wimbledon en double avec l'Allemand Philipp Petzschner.

«C'est super, je suis très content. Cette semaine j'ai super bien joué», a déclaré Golubev, 23 ans, qui s'entraîne depuis huit ans en Italie.

Devant 7500 personnes, le Kazakh s'est imposé en 1h30, s'appuyant comme tout au long de la semaine sur son service. Après un premier set remporté en prenant le service de son adversaire au septième jeu, le Kazakh a réussi à sauver cinq balles de break dans la deuxième manche pour finalement l'emporter.

Vainqueur en demi-finale de l'Allemand Florian Mayer 7-6 (8/6), 6-4, Golubev n'a au final concédé aucun set de la semaine sur la terre battue de Hambourg. Il empoche un prix de 228 000 euros.

Melzer, 29 ans, qui avait remporté la demi-finale samedi en battant l'Italien Andreas Seppi 6-4, 6-2, a affirmé que Golubev «a mérité sa victoire».

«Il frappe la balle fort et quand il frappe bien, il est difficile à battre», a ajouté Melzer.