Le refus des autorités des Emirats arabes unis de délivrer un visa à une joueuse israélienne menace l'existence du tournoi féminin mais aussi masculin de Dubaï alors qu'un joueur de double israélien pourrait lui aussi être interdit de séjour la semaine prochaine.

Mis à jour le 17 févr. 2009
AGENCE FRANCE-PRESSE

Mardi, l'Israélien Andy Ram, 11e mondial en double, était toujours dans l'attente d'un réponse à sa demande de visa qui lui permettrait de s'aligner la semaine prochaine à Dubaï lorsque les hommes succéderont aux femmes sur les courts de l'Aviation club tennis center.

>>> Consultez les résultats du tournoi féminin de Dubaï

Il semble cependant peu probable que la requête de Ram débouche, alors que sa compatriote Shahar Peer s'est vu refuser un visa pour disputer le tournoi féminin, l'un des plus importantes du calendrier WTA.

Cette décision a fortement déplu à la Fédération internationale de tennis et à la WTA, l'organisation qui gère le circuit féminin, au point de remettre en question l'avenir d'un tournoi né il y a dix-sept ans.

«Cela fait partie des possibilités», a déclaré l'actuel patron de la WTA, Larry Scott, au sujet de l'hypothèse de retirer son agrément à Dubaï qui a massivement investi ces dernières années dans le tennis et le sport en général.

«On prendra une décision, a ajouté Scott, après avoir consulté les joueuses et la direction du tournoi, la date de ces discussions n'est pas encore fixée, car ceci (le refus de visa à Peer) est un choc qu'il faut d'abord le digérer.»

Scott n'a pas caché qu'il était au courant depuis longtemps qu'il «pourrait y avoir un souci» mais s'est néanmoins dit «surpris» de la décision. «Lorsque j'étais venu à Dubaï l'année dernière, on avait signifié très clairement aux autorités que Peer devait être autorisée à jouer.»

«On savait qu'il y aurait un problème à gérer, le fait que les Etats arabes unis n'entretiennent pas de relations avec Israël, mais on m'avait assuré que cela allait s'arranger», a-t-il ajouté.

L'ATP, qui gère le circuit masculin, ne s'est pas encore officiellement prononcé sur le sujet mais a prévu de le faire dès qu'une décision est prise quant au visa d'Andy Ram.