L'Inter, qui s'est imposée face à l'Atalanta (3-1) samedi à Milan en match avancé de la 35e journée, a repris la tête du championnat d'Italie, une place toutefois provisoire en attendant le résultat de la Roma, 2e à deux points, qui accueille la Sampdoria (5e) dimanche soir.

AGENCE FRANCE-PRESSE

Pour l'Inter, le défi était double face à l'équipe de Bergame: ménager certains organismes quatre jours après le match exténuant livré face au FC Barcelone (3-1) en demi-finale aller de la Ligue des champions avant un retour qui s'annonce tout aussi épuisant mercredi au Camp Nou, mais tout en ayant l'obligation de s'imposer pour continuer à mettre la pression sur la Roma.

Non sans mal, car l'Atalanta (18e) ne s'est pas laissée faire, les Nerazzurri sont parvenus à leurs fins, et ce sans six titulaires au coup d'envoi, Lucio, Samuel, Cambiasso et Thiago Motta ayant pris place sur le banc sous le regard de Pandev et Maicon en tribunes.

Seul ombre au tableau, le meneur de jeu Sneijder, qui n'est pas revenu sur la pelouse après la pause, s'est blessé, victime d'un problème musculaire à la cuisse gauche. Une blessure qui met en péril sa participation au match retour contre le Barça, le genre de «tuile» dont la championne d'Italie se passerait bien tant le Néerlandais est un «rouage» indispensable au milieu.

Palerme rêve



Vite menés à la suite d'une erreur de Materazzi, en retard au marquage du buteur Tiribocchi (5), les Nerazzurri sont revenus au score grâce une autre erreur, adverse cette fois-ci: en contrôlant mal un ballon, le malheureux Bianco s'est en effet transformé en passeur décisif pour Milito, qui a égalisé en lobant le gardien (24).

Peu après, le milieu kenyan Mariga a doublé la mise d'un tir de près à la suite d'un centre en retrait d'Eto'o (35). En seconde période, l'Atalanta a bravement tenté de recoller, mais c'est l'Inter qui est finalement parvenue à enfoncer le clou grâce à une belle frappe de 25 m du latéral gauche Chivu (78).

En soirée, dans le deuxième match avancé de la journée, Milan (3e), décimé par les blessures, s'est incliné à Palerme (3-1). Une défaite, la deuxième de rang après celle concédée la semaine passée face à la Sampdoria (2-1) à Gênes, qui élimine mathématiquement le club lombard de la course au titre.

Les Milanais, qui ont encaissé les deux premiers buts signés Bovo (9) puis Hernandez (18) à la suite de grosses erreurs défensives, vont désormais se consacrer à la défense de la 3e place, la dernière directement qualificative pour la phase de poules de la Ligue des Champions.

Palerme (4e), emmené par le capitaine et attaquant Miccoli, auteur du 3e but d'une superbe frappe enroulée (69), rêve également de plus en plus fort à la C1, même si la lutte avec la Sampdoria, 5e avec un point de moins, s'annonce féroce jusqu'au bout.