Le champion en titre Dortmund a débuté l'année par une démonstration dimanche à Hambourg (5-1), rejoignant en tête du Championnat d'Allemagne le Bayern Munich, corrigé vendredi à Mönchengladbach (3-1), et Schalke, vainqueur samedi de Stuttgart (3-1).

Publié le 22 janv. 2012
AGENCE FRANCE-PRESSE

Avec 37 points après 18 journées, Dortmund ne cède le rang de leader au Bayern qu'à la différence de buts (+27 contre +31), alors que celle de Schalke est de +18.

Avec Gladbach, doté de la meilleure défense de la Ligue (12 buts encaissés), à une longueur du trio de tête, la lutte pour le Schale est totalement relancée...

«On voulait finir avec 37 points aujourd'hui et nous y sommes parvenus de manière impressionnante, a commenté Jürgen Klopp, le coach des Jaune et Noir. On a manqué tellement d'occasions au début de la partie que j'ai eu quelques craintes, mais au final, le résultat est incroyable.»

Le tenant du titre n'a pas souffert de l'absence de son créateur Mario Götze (adducteurs), ouvrant la marque par Grosskreutz (16e) avant les doublés de ses Polonais Robert Lewandowski (37e, 83e) et Jakub Blaszczykowski (58e, 76e s.p.).

Lewandowski totalise désormais 14 buts cette saison pour pointer au troisième rang du classement des buteurs de la Bundesliga derrière Mario Gomez (16) et le Néerlandais Klaas-Jan Huntelaar (15), tous deux muets pour la reprise.

Première

À quatre minutes de la fin, le Péruvien Paolo Guerrero a sauvé l'honneur de Hambourg, qui a concédé sa première défaite depuis l'arrivée de Thorsten Fink aux commandes de l'équipe à la mi-octobre pour rester au 15e rang.

Le Bayer Leverkusen a varié le bon et le moins bon avant de s'imposer à domicile face à Mayence (3-2), pourtant privé de nombreux titulaires sur blessures et de son buteur tunisien Sami Allagui durant la Coupe d'Afrique.

Le vice-champion en titre a mené 2-0 à la pause grâce à un but contre son camp du latéral tchèque Zdenek Popesch (11) puis une tête de Manuel Friedrich. Un avantage perdu en l'espace de trois minutes peu après la reprise grâce à Eugen Polanski (50) puis Marco Caligiuri (53).

Dix minutes après la sortie de Michael Ballack, Lars Bender offrait de la tête le but de la victoire au Bayer (70). Un succès permettant de s'approcher à une longueur de la 5e place, occupée par le Werder Brême mais peu convaincant à trois semaines de la réception du Barça en Ligue des champions.

En bas de tableau, Mayence n'a plus qu'un point d'avance sur la zone de relégation où Fribourg a cédé la lanterne rouge à Augsbourg en battant le promu bavarois 1 à 0.