(Toronto) Le Toronto FC a embauché mercredi Bob Bradley comme entraîneur-chef et directeur sportif, comptant sur son expérience pour relancer la franchise après une saison ratée.

Neil Davidson La Presse Canadienne

L’homme de 63 ans, le père de du capitaine du TFC, Michael Bradley, a perdu son poste au Los Angeles FC la semaine dernière après une saison de 12-13-9 bonne pour le neuvième rang dans l’Ouest de la MLS.

Le TFC espère que celui qui a été nommé trois fois entraîneur de l’année dans le circuit Garber pourra redonner le même lustre à sa formation qu’à l’époque de Greg Vanney, qui a quitté en décembre dernier pour aller diriger le Galaxy de Los Angeles.

Toronto a conclu la saison avec la 26e fiche de la MLS, soit 6-18-10.

Bradley, qui a aussi été sélectionneur pour les États-Unis et l’Égypte, a une fiche de 182-127-86 dans la Major League Soccer. Il vient d’ailleurs au troisième rang de tous les temps pour les victoires dans la ligue nord-américaine, derrière Bruce Arena et le regretté Sigi Schmid.

Le TFC a congédié son entraîneur Chris Armas le 3 juillet, alors que l’équipe avait une fiche de 1-8-2. Son adjoint Javier Perez a assuré l’intérim jusqu’à la fin de la saison. Il a été remercié mardi.

Lundi, le club avait congédié son vice-président des opérations soccer et directeur Ali Curtis.