Le CF Montréal s’incline 4-1 devant le Revolution de la Nouvelle-Angleterre

Frédérick Duchesneau
Frédérick Duchesneau La Presse

Le CF Montréal recevait la meilleure formation du circuit Garber, mercredi soir, au stade Saputo. Et, en première demie, les visiteurs ont démontré leur capacité à tirer profit des occasions.

Hormis un coup de pied de coin accordé dès le départ, le CF Montréal a connu une excellente première dizaine de minutes.

À la 7minute, un centre de Mathieu Choinière depuis le flanc droit a même failli donner les devants aux locaux. Le ballon a abouti dans les pieds de Romell Quioto, qui a raté de peu la cage de Matt Turner.

« La première mi-temps est un peu difficile à digérer parce qu’on a cette occasion de Romell, et après ils ont été chirurgicaux », a commenté l’entraîneur-chef Wilfried Nancy.

En effet, le puissant Revolution, dirigé par le réputé Bruce Arena, a ouvert la machine et profité de ce qui lui a été offert. D’abord, DeJuan Jones a profité d’un retour de tir bloqué pour battre un James Pantemis, déporté, qui n’y pouvait rien.

Et, à la 17e, Gustavo Bou a admirablement servi le Polonais Adam Buksa qui, de la tête, a marqué son 13e de la saison. Après à peine un quart d’heure, c’était déjà 2-0 pour les visiteurs.

Il faut dire que le club de la Nouvelle-Angleterre n’est pas mal à l’aise sur les terrains adverses, seule équipe de l’Est avec une fiche positive sur la route, et pas qu’un peu : 9-3-3. Globalement, le Revolution est maintenant à 20-4-5, au sommet de la MLS, et présente un dossier remarquable de 13-1-2 à ses 16 derniers matchs.

PHOTO FRANÇOIS ROY, LA PRESSE

Le gardien Matt Turner, du Revolution, reste concentré pendant une attaque du CF Montréal.

À la 30minute, le défenseur central Rudy Camacho a accidentellement porté un dur coup aux siens, faisant dévier une frappe derrière le gardien montréalais. Le premier but contre son camp du CF Montréal à son 27match.

« Trois buts rapides sur trois occasions, ça fait mal », a reconnu Samuel Piette après le match.

Mais deux minutes plus tard, la troupe de Nancy a donné la réplique. Une magnifique manœuvre en solo de Joaquín Torres dans la surface de réparation, qui a ensuite déjoué le gardien de la Nouvelle-Angleterre à sa gauche. Un quatrième but pour le petit Argentin.

La première demie s’est donc conclue 3-1, mais ç’aurait pu être pire. Pantemis s’est signalé à deux reprises, sur une belle sortie contre Buksa, notamment.

Sans compter un poteau suivi d’un sauvetage sur la ligne de Zorhan Bassong.

En contrepartie, Quioto a aussi bénéficié d’une autre belle occasion qu’il n’a pu concrétiser.

Le Revolution présentait un dossier de 15-0-2 lorsqu’il marque le premier, et de 11-0-1 quand il mène à la mi-temps…

Le clou dans le cercueil

Le début de la seconde demie a été moins animé que la très offensive première moitié du match.

Cela dit, le CF Montréal en a rapidement pris le contrôle, une grande partie de l’action se déroulant dans le tiers de la Nouvelle-Angleterre.

PHOTO FRANÇOIS ROY, LA PRESSE

Joaquín Torres perd pied devant DeJuan Jones.

En déficit de deux buts, il fallait toutefois davantage que quelques menaces. À la 68minute, Piette a donc cédé sa place à Bjørn Johnsen.

Une substitution qui serait cependant devenue bien vaine, dès les instants suivants, n’eût été un arrêt du bout des doigts de Pantemis sur un coup franc redirigé de la tête.

Puis, à la 75e, Ballou Tabla, de retour en uniforme depuis son doublé à Halifax en championnat canadien la semaine dernière, a été appelé à remplacer Choinière.

J’ai aimé la deuxième mi-temps de mes gars, ils ont démontré beaucoup plus de personnalité.

Wilfried Nancy

Et les occasions ont été au rendez-vous. « Mais le Revolution ne s’est pas affolé », a analysé l’entraîneur-chef du CFM.

Quioto et Torres – le meilleur des siens – auront obtenu des chances intéressantes, mais le but suivant est finalement venu du pied de l’Argentin Gustavo Bou, à la 86minute. Son 13e de la saison, dont trois contre le CFM.

PHOTO FRANÇOIS ROY, LA PRESSE

Gustavo Bou, du Revolution, est félicité pour son but par son coéquipier Wilfrid Kaptoum.

Déjà en tête de la MLS pour les buts avant le match, avec 53, le Revolution en a donc ajouté quatre à Montréal.

« Sans dire qu’on méritait les trois points, on méritait un meilleur sort », a résumé Piette.

Le CF Montréal (10-10-7) est actuellement huitième dans l’Association de l’Est, tout juste exclu d’une place en séries.

Les hommes de l’entraîneur-chef Wilfried Nancy disputaient le sixième de sept matchs en 22 jours. La séquence prendra fin samedi, à compter de 19 h, alors qu’ils recevront l’Atlanta United FC (10-8-9), sixième dans l’Est.

En chiffres

19

Nombre de tirs au but du CF Montréal, sept de plus que sa moyenne de la saison

Source : MLS

7

Nombre de duels aériens gagnés par Adam Buksa, quatre de plus que Romell Quioto, deuxième à ce chapitre sur le terrain

Source : WhoScored.com