Dans le sport professionnel, chaque défaite fait mal, mais certaines peuvent quand même générer quelques sensations positives. Ce n’est probablement pas le cas de celle de samedi soir.

Michel Lamarche La Presse Canadienne

Le CF Montréal a subi un troisième revers d’affilée, s’inclinant 2-1 aux mains de l’Inter Miami CF au Dr V PNK Stadium.

Face à un recul d’un but après la première demie, l’Inter Miami (3-8-3), l’équipe avec le pire dossier dans la MLS, a battu le CF Montréal pour la première fois de son histoire grâce à deux buts de Gonzalo Higuain en deuxième demie.

C’était la première victoire de l’Inter Miami depuis le 16 mai, et sa première à domicile en 2021, à son huitième match de la saison.

Joaquin Torres avait permis au CF Montréal de prendre l’avance pendant la 20e minute. Les hommes de Wilfried Nancy ont par ailleurs raté de nombreuses chances de marquer.

« Nous nous sommes créé des occasions et nous n’avons pas su en profiter pour nous mettre à l’abri un peu plus tôt. Nous allons continuer à travailler sur ça », a déclaré l’entraîneur-chef du CF Montréal.

Mason Toye, en particulier, a connu une soirée frustrante alors qu’il a laissé filer trois occasions de qualité lors desquelles ses tirs ont raté la cible.

« Je sais que Mason veut bien faire, mais parfois, il pense trop. Il doit recommencer à se fier à son instinct. Quand il a marqué des buts en début d’année, c’est parce qu’il ne pensait pas trop. Il doit retourner à ce qu’il faisait instinctivement », a mentionné Nancy au sujet du meilleur marqueur de l’équipe.

Malgré cette défaite, le CF Montréal (6-6-4) conserve le septième rang du classement de l’Association Est-le dernier qui donne accès aux séries éliminatoires – un point devant D. C. United, qui a été limité à un match nul de 0-0 contre le FC Cincinnati.

PHOTO JASEN VINLOVE, USA TODAY SPORTS

Victor Ulloa et Joaquín Torres se disputent le ballon.

La formation montréalaise disputera son prochain match mercredi soir face au Atlanta United dans un Stade Saputo qui pourrait accueillir jusqu’à 15 000 spectateurs. Cette rencontre viendra conclure la première moitié du calendrier du CF Montréal.

Mathieu Choinière, qui a joué un rôle clé dans le seul but des siens samedi, avait déjà les yeux tournés vers cette rencontre.

« Ce n’a pas été notre meilleur match, mais on en a un dans trois jours. On oublie ce match-là et on va vers l’avant », a-t-il déclaré.

Excellent départ

Propulsés par du jeu dynamique pendant le premier quart d’heure de jeu, les joueurs du CF Montréal ont connu un solide début de rencontre.

Ils sont même venus très près d’ouvrir la marque dès la troisième minute de jeu lorsque Toye a fait dévier un beau centre de Zachary Brault-Guillard tout juste à la droite du filet adverse.

La formation montréalaise s’est rachetée lorsque Torres, titulaire dans un quatrième match de suite, a inscrit son deuxième but de la saison, à la suite d’un centre de Choinière.

C’était la première fois depuis la rencontre du 3 juillet contre l’Inter Miami CF que la formation montréalaise marquait le premier but dans un match.

Par ailleurs, si le jeu du CF Montréal avait été impeccable pendant le premier quart d’heure de jeu, il a été un peu plus brouillon pendant les 15 dernières minutes de la demie.

La formation floridienne, qui a entamé la rencontre avec seulement 10 buts marqués, a pu gruger dans l’avantage que le CF Montréal s’était forgé au niveau de la possession du ballon. Elle a cependant été incapable de créer l’égalité avant la fin de la demie.

« Je ne vais pas dire qu’on a baissé d’intensité [en fin de première demie]. Je pense qu’on a gardé le même rythme. Peut-être vers les cinq dernières minutes. C’est toujours comme ça, on ne veut pas encaisser avant de rentrer au vestiaire », a souligné le défenseur Zorhan Bassong

« Je pense que jusqu’à la première mi-temps, on a toujours été assez constant, on a gardé le rythme qu’on avait depuis le début de la partie. »

Mais ce n’était qu’une question de temps avant que l’Inter Miami parvienne à marquer un premier but contre le CF Montréal en 2021. Il est venu à la 49e minute, sur un penalty de Higuain, après que son frère Federico eut été accroché par Bassong dans la surface de réparation.

Alors que Nancy n’a pas commenté la séquence, parce qu’il ne l’avait pas revue, Bassong avait l’impression que son geste ne méritait pas un penalty.

« J’ai besoin de revoir la séquence parce que je ne me souviens pas exactement comment c’est arrivé. Toutefois, mon impression c’est que, peut-être, je l’ai touché un tout petit peu, mais je ne pense pas qu’il aurait dû plonger comme il l’a fait. »

Quoiqu’il en soit, c’était le premier but du Miami contre la formation montréalaise en 286 minutes de jeu, soit depuis le 17 octobre 2020.

Cette séquence a semblé ranimer la troupe de Wilfried Nancy, qui a eu trois belles chances de marquer entre la 55e et la 60e minute. Chaque fois, le ballon a raté le cadre.

Puis, contre toute attente, Higuain a brisé l’égalité à la 69e minute quand son tir du pied gauche a été bloqué partiellement par James Pantemis avant de bondir jusque dans le filet.

Un revirement du défenseur Rudy Camacho en bordure de la surface de réparation a mené à ce but décisif duquel le CF Montréal ne s’est pas relevé.