Il n’y aura pas de nouveau record d’équipe. La série de matchs sans revers du CF Montréal s’est arrêtée à six, mercredi soir, dans le New Jersey.

Frédérick Duchesneau
Frédérick Duchesneau La Presse

Un jeu inhabituel a permis au New York City FC d’ouvrir la marque à la 29e minute, au Reb Bull Arena. Puis, les locaux ont tenu le coup jusqu’au sifflet final (1-0).

À la 9e minute, Bjørn Johnsen avait frappé à la volée la barre transversale, après un rebond heureux en sa direction à la poitrine de Mustafa Kizza.

Le CF Montréal a eu un ascendant net pendant le premier quart d’heure.

Puis, à la 16e, James Pantemis a réalisé un bel arrêt de la main gauche, en extension, sur une frappe à ras le sol de l’attaquant Valentin Castellanos.

À la 28e minute, Sunusi Ibrahim a raté la cage à la suite d’une belle touche pour mystifier le défenseur adverse. Mais, à la reprise, le long ballon du gardien new-yorkais a atterri à proximité d’Ismael Tajouri-Shradi, qui a eu le meilleur sur Zorhan Bassong avant de lober le gardien James Pantemis. 1-0 NYCFC.

« Sur le but, on n’est pas clairs, a analysé l’entraîneur-chef Wilfried Nancy après le match. Zorhan est en duel. Est-ce que James sort ou s’arrête ? »

Au bout du compte, Bassong a perdu le duel et Pantemis est sorti suffisamment loin pour permettre à Tajouri-Shradi de le surprendre. Une séquence qui sera fatale aux Montréalais.

Néanmoins, une bonne première demie au cours de laquelle le CF Montréal avait profité de passablement d’espace au centre du terrain, par moments, pour construire de bonnes actions. La troupe de Wilfried Nancy n’avait pas les allures d’une équipe sur la route malgré le retard au tableau.

Aucune menace

À la reprise, le jeu s’est animé rapidement. Peu après que le NYCFC eut passé près de doubler son avance, Bjørn Jonhsen s’est échappé, mais il était hors-jeu.

À la 56e minute, Tajouri-Shradi a failli ajouter un deuxième but à sa fiche dans le match, alors qu’il a frappé de plein fouet la barre horizontale. C’eut été son sixième, lui qui n’en était qu’à son septième départ.

Puis, le jeu s’est calmé. Beaucoup. Du côté du CF Montréal, surtout.

« On avait plus de mal à toucher les joueurs un peu plus en avant, dans la profondeur », a admis le coach au sujet de l’ensemble de la deuxième demie.

L’entrée des Mihailovic, Toye et Lappalainen, notamment, n’a guère apporté le punch offensif souhaité.

« Au niveau des entrées de joueurs, est-ce qu’on aurait pu faire un peu mieux ? », s’est justement questionné Nancy.

Même en fin de match, aucun sursaut, alors que les Montréalais n’étaient qu’à une concrétisation de repartir de la région new-yorkaise avec un point.

Le club présente désormais une piètre fiche à vie de 2-8-4 contre le New York City FC.

Kiki Struna, Ballou Tabla, Clément Diop – ces deux derniers étant blessés –, de même que Kamal Miller, Samuel Piette et Romell Quioto – tous trois en équipe nationale – étaient absents.

Globalement, le pilote du CF Montréal s’est tout de même dit satisfait de la rencontre des siens. Bien que le résultat ne soit pas celui escompté.

« Je pense qu’on a fait un bon match. On a été mieux avec le ballon. Maintenant, ce qui nous a manqué, c’est dans le dernier tiers où on aurait pu avoir de meilleurs choix. Mais dans l’utilisation du ballon, dans ce qu’on voulait faire, on a posé des problèmes à New York. Après, ils ont été un peu plus tranchants sur les chances qu’ils ont eues, a-t-il observé. Mais je reste sur ma faim par rapport à ce match. »

Le CF Montréal disputera son prochain match dimanche soir, alors qu’il visitera le Revolution de la Nouvelle-Angleterre, meneur au classement dans l’Est.