(Toronto) Deux attaquants de l’équipe nationale de soccer du Canada qui participe au tournoi de la Gold Cup ont subi des blessures, dont l’une aura d’importantes répercussions jusque dans l’Association Est de la MLS.

Neil Davidson La Presse Canadienne

L’attaquant du Toronto FC Ayo Akinola ratera vraisemblablement le reste de la saison en raison d’une blessure au ligament croisé antérieur de l’un de ses genoux, survenue dimanche dans la défaite de 1-0 de la formation canadienne contre les États-Unis en phase de groupe de la compétition.

Cyle Larin, qui s’est blessé lors du même match, sera aussi à l’écart du tournoi, mais le diagnostic est moins sévère — une blessure aux tissus mous d’une jambe qui le tiendra au rancart pendant quelques semaines et non quelques mois.

Akinola s’est blessé pendant la 24e minute de jeu lorsque James Sands a essayé de lui ravir le ballon dans le territoire de la formation américaine.

Quant à Larin, il a quitté le terrain pendant la 53e minute de jeu.

« Il s’agit de l’un des moments les plus sombres de ma carrière », a affirmé l’entraîneur-chef John Herdman, mardi, lors d’une entrevue depuis le Texas.

« J’ai vécu une (déchirure) d’un ligament croisé antérieur avec l’équipe féminine (à titre d’entraîneur-chef), mais c’est la première fois chez les hommes.

PHOTO TIM VIZER, AGENCE FRANCE-PRESSE

Cyle Larin

« Jusqu’à ce que nous recevions le résultat de l’imagerie par résonance magnétique, il y avait encore un peu d’espoir que ce pourrait être correct », a-t-il ajouté. « Puis, le résultat est arrivé et tout le monde était complètement catastrophé pour lui », a ajouté Herdman en parlant d’Akinola.

« Ç’a été une journée difficile », a-t-il aussi reconnu.

Dans le cas de Larin, Herdman a indiqué que les docteurs avaient opté pour la prudence. Il n’est pas impossible que Larin soit disponible en septembre, lors de ronde finale des qualifications de la Concacaf pour la Coupe du monde.

« Lorsqu’ils ont effectué l’imagerie par résonance magnétique, les médecins n’ont vu qu’une petite déchirure à l’intérieur », a expliqué Herdman.

« Donc, habituellement, on parle de deux ou trois semaines. Environ 14 jours. »

Après avoir terminé deuxième du groupe B, derrière les États-Unis, le Canada jouera son prochain match du tournoi de la Gold Cup dimanche à Arlington, au Texas, face à la Jamaïque ou le Costa Rica.

Le Canada a jusqu’à 24 heures avant le début de ce matin pour dévoiler l’identité des joueurs qui remplaceront Akinola et Larin.

Les choix possibles incluent Tesho Akindele (Orlando City), Theo Bair et Tosaint Ricketts (Whitecaps de Vancouver).

La finale du tournoi de la Gold Cup aura lieu le 1er août.