Le CF Montréal et la Major League Soccer (MLS) ont annoncé publiquement mercredi qu’ils accueilleraient le FC Cincinnati au stade Saputo, le samedi 17 juillet. Or, Santé Canada et le ministère fédéral de l’Immigration n’avaient pas encore donné leur feu vert.

Pascaline David
Pascaline David La Presse

La confusion régnait sur le web, mercredi, tandis que Radio-Canada annonçait que le match n’aurait pas lieu à Montréal, après confirmation du ministère fédéral de l’Immigration. Quelques minutes plus tard, le CF Montréal déclarait que la rencontre aurait bel et bien lieu. Le club s’appuyait sur les directives instaurées le 5 juillet par le gouvernement fédéral, autorisant le passage transfrontalier des travailleurs entièrement vaccinés, et ce, sans qu’ils fassent de quarantaine.

La frontière entre les États-Unis et le Canada étant toujours fermée, les organisations sportives professionnelles qui souhaitent reprendre les rencontres transfrontalières doivent en principe élaborer un plan de santé publique complet. Celui-ci doit être accepté par Santé Canada, puis validé par le ministère de l’Immigration.

CF Montréal et la MLS estiment qu’ils n’ont pas besoin de ces approbations puisque les joueurs américains devraient être considérés comme des travailleurs spécialisés. Selon Kevin Gilmore, le plan demandé par les autorités fédérales permet aux joueurs d’être exemptés de la quarantaine obligatoire dans le cas où ils ne sont pas vaccinés.

« Maintenant, on a assez de joueurs vaccinés pour que le match ait lieu samedi, ajoute-t-il. Nous sommes toujours en discussion avec Santé Canada pour que les joueurs non vaccinés puissent aussi venir jouer au Canada dans le cadre d’un protocole de quarantaine modifiée. » Kevin Gilmore précise que la vaccination est un choix personnel.

Pourquoi, dès lors, avoir attendu aussi longtemps pour annoncer la tenue du match ? Certains joueurs américains n’avaient pas encore obtenu les visas nécessaires, selon M. Gilmore.

Mercredi soir, le gouvernement Trudeau a finalement publié un communiqué relayé par le journaliste de Radio-Canada Romain Schué, sur Twitter. Le gouvernement indique qu’aucune demande d’exemption n’a été transmise. Les joueurs américains pourront toutefois passer la frontière canadienne sans observer de quarantaine s’ils sont entièrement vaccinés.

Le CF Montréal assure que le FC Cincinnati sera soumis à un rigoureux protocole de la Santé publique, qui comprend un dépistage avant le déplacement au Canada, ainsi qu’à l’arrivée à Montréal. Les joueurs, les entraîneurs et le personnel technique adéquatement vaccinés contre la COVID-19 n’auront pas l’obligation de faire une quarantaine.

PHOTO MARTIN CHAMBERLAND, LA PRESSE

Entraînement du mercredi

Depuis le 6 avril, le CF Montréal s’entraînait et jouait en Floride, aux États-Unis, pour ses matchs dits à domicile afin d’éviter les déplacements. L’équipe dirigée par Wilfried Nancy est de retour à Montréal et s’entraîne en extérieur au Centre Nutrilait, depuis le 13 juillet.

« Pour des athlètes de haut niveau, la structure est primordiale dans leur préparation mentale et physique, souligne Kevin Gilmore. J’ai apprécié le sacrifice qu’ont fait les joueurs sur les trois derniers mois, je suis très fier d’eux. »

PHOTO MARTIN CHAMBERLAND, LA PRESSE

Le défenseur Zorhan Bassong

En conférence de presse vidéo, mercredi, le défenseur Zorhan Bassong et l’attaquant Mason Toye ont tous deux évoqué leur bonheur d’être revenus au Québec. Le matin même, les joueurs effectuaient leur troisième jour d’entraînement à Montréal.

Habitués à composer avec l’incertitude liée à la crise sanitaire, les joueurs ne savaient toujours pas où ils pourraient disputer leur match contre le FC Cincinnati. « Ce serait formidable pour nous de jouer ici, a indiqué Zorhan Bassong, qui a grandi à Montréal. Depuis le début de la saison, on est dans le flou. On est partis en Floride sans savoir quand on reviendrait. On fait avec, on s’adapte. »

De son côté, Mason Toye a souligné les efforts incroyables déployés par son équipe, depuis un an, pour faire face à l’adversité et à l’absence d’informations. « Je n’ai jamais joué pour Montréal à Montréal, ce sera la première fois et j’ai vraiment hâte », a-t-il déclaré en anglais.

PHOTO MARTIN CHAMBERLAND, LA PRESSE

Au premier plan, l’attaquant Sunusi Ibrahim

Un processus fastidieux

« La protection de la santé et de la sécurité des Canadiens est la priorité absolue du gouvernement du Canada, indique Anne Grenier, porte-parole de Santé Canada. Nous commençons lentement et prudemment à rouvrir et à relancer les activités qui avaient été mises en veilleuse à cause de la pandémie. »

Le CF Montréal joue au sein de la MLS, qui devait également obtenir l’aval des responsables de la Santé publique régionale.

« La Direction régionale de santé publique de Montréal soutient formellement le retour du CF Montréal en sol montréalais auprès du fédéral et nous collaborons avec le club pour la mise en place des mesures sanitaires pour la tenue des premiers matchs », confirme par courriel le conseiller aux relations médias Eric Forest, au nom de la Direction régionale de santé publique de Montréal.

PHOTO MARTIN CHAMBERLAND, LA PRESSE

Le club donnera 350 billets à des travailleurs essentiels et à leurs familles, à qui il dédie ce premier match à domicile depuis le 9 septembre 2020. Les autres billets seront exclusivement vendus aux abonnés.

Conformément aux directives de la Santé publique pour les activités et évènements publics extérieurs au Québec, le nombre maximal permis sera de 5000 spectateurs.

Selon la MLS, deux autres matchs pourront être disputés sur le sol canadien, à Toronto. Le Toronto FC accueillera Orlando City SC samedi, et les Red Bulls de New York le 21 juillet.