Deux Québécoises figurent parmi les huit femmes qui ont été élues au Temple de la renommée de Soccer Canada, a annoncé l’organisation par voie de communiqué jeudi.

La Presse Canadienne

Annie Caron, de Dollard-des-Ormeaux, et Luce Mongrain, de Trois-Rivières, font partie de la cuvée 2021 en compagnie de Sue Brand, Carla Chin Baker, Janet Lemieux, Suzanne Muir, Cathy Ross et Sue Simon.

Ces huit joueuses représentent la première décennie du Canada sur la scène internationale, marquée par la sélection de 1986 et la Coupe du monde de 1995.

Caron a notamment fait partie des six joueuses qui ont composé la formation initiale de l’équipe nationale féminine en 1986 et qui ont aussi représenté le Canada à la Coupe du monde de soccer en Suède en 1995.

De son côté, Mongrain a été, à l’âge de 16 ans, la plus jeune joueuse internationale de l’équipe nationale féminine en 1987. Elle a également remporté deux médailles d’argent aux Championnats de la CONCACAF et elle s’est alignée avec le Canada à la Coupe du monde en Suède en 1995.

Ensemble, les huit joueuses élues ont remporté 18 titres nationaux entre 1982 et 1995, huit médailles d’argent de la CONCACAF entre 1991 et 1994, ainsi que le Championnat de soccer féminin de la CONCACAF en 1998.

La cérémonie d’intronisation marquera le 35e anniversaire de la création de l’équipe canadienne de soccer féminin. Elles seront célébrées le 6 mai lors d’une visioconférence organisée par Soccer Canada.

Le Temple de la renommée de Soccer Canada honore les joueurs canadiens qui ont excellé avec leur club et sur la scène internationale.

Si on compte les huit nouvelles élues, le Temple de la renommée aligne maintenant 202 membres : 137 joueurs, 13 entraîneurs, 10 arbitres et 42 « bâtisseurs ». Les joueurs composent maintenant les deux tiers des membres.

Ces nominations font partie de l’initiative de Soccer Canada pour favoriser la parité au sein de ses programmes masculin et féminin.