(Berlin) Face aux tensions internes récurrentes, le patron du Bayern Munich, Karl-Heinz Rummenigge, a exhorté vendredi la direction sportive du club à « se serrer les coudes » et à se concentrer sur la fin de la saison.

Agence France-Presse

« Nous devons tous nous serrer les coudes, nous devons travailler ensemble de manière harmonieuse, loyale et professionnelle. C’est ce que je demande clairement à la direction sportive. C’est ce qui a toujours distingué le FC Bayern », a prévenu Rummenigge dans Bild.

Depuis plusieurs semaines, le club est pollué par les relations houleuses entre l’entraîneur Hansi Flick et le directeur sportif Hasan Salihamidzic, principalement en raison d’un désaccord sur la politique des transferts.

PHOTO CHRISTOF STACHE, ARCHIVES AGENCE FRANCE-PRESSE

Hansi Flick

Dernier épisode en date : le non-renouvellement, annoncé cette semaine par la direction, du contrat du défenseur allemand champion du monde 2014 Jérôme Boateng à la fin de la saison, redevenu un joueur clé de l’effectif sous la houlette de Flick qui l’apprécie énormément.

Face à ces tensions récurrentes, ce dernier a encore refusé vendredi de confirmer qu’il resterait au club la saison prochaine en éludant systématiquement la question.  

« Je suis absolument concentré sur mon équipe, je soutiens mon équipe parce que je sens aussi que mon équipe est absolument loyale envers moi », a-t-il rétorqué lors d’une conférence de presse en précisant ne plus vouloir répondre pour le moment aux questions concernant son avenir.

Il fait d’ailleurs figure de favori pour la Fédération allemande de football pour succéder à la tête de la Mannschaft à Joachim Löw qui passera la main après l’Euro de juin.

« Ce sujet doit prendre fin ! Il n’est pas nécessaire de le commenter en permanence, d’autant plus que nous sommes dans le dernier quart de la saison, que nous sommes premiers en Bundesliga avec sept points d’avance, et que nous avons encore une chance de nous qualifier en Ligue des champions malgré notre défaite 3-2 contre Paris », a expliqué Rummenigge.

« Nous avons besoin de calme et de nous concentrer sur l’essentiel », a-t-il ajouté.

Un point partagé par Flick qui s’est dit « absolument concentré » sur la fin de la saison, mais n’a pu s’empêcher de lancer une pique à l’égard de son directeur sportif.

« L’année dernière, nous avions une équipe qui était meilleure que cette année en termes de qualité, comme tout le monde le sait », a-t-il lâché, réitérant ses critiques sur la politique de transferts du club et les choix opérés par Salihamidzic.

PHOTO ALEXANDER HASSENSTEIN, ARCHIVES REUTERS

Hasan Salihamidzic

Avant de se déplacer mardi à Paris pour le match retour de C1, le champion d’Allemagne reçoit samedi l’Union Berlin en championnat.

Avec sept points d’avance sur Leipzig, Flick aura l’occasion de faire tourner son effectif et reposer quelques cadres avant le déplacement capital à Paris que manqueront toutefois plusieurs titulaires. Outre Robert Lewandowski, Serge Gnabry et Niklas Süle, Leon Goretzka devrait également être absent pour le match retour.