Le commissaire Don Garber avait peu de réponses à offrir et ne s’est pas montré plus optimiste qu’il ne le faut, mercredi, lorsqu’est venu le temps de parler des chances que les trois équipes canadiennes de la Major League Soccer entament la prochaine saison dans leur marché respectif.

Neil Davidson
La Presse Canadienne

« Vous savez que ce qui se passe au Canada est très complexe », a déclaré Garber, qui a participé à une visioconférence, dans la foulée de la ratification de la convention collective amendée entre la ligue et l’Association des joueurs, le 8 février.

« Nous continuons de travailler avec nos équipes pour s’impliquer auprès des autorités canadiennes. […] Nous allons respecter les règles qui seront mises de l’avant par Santé Canada, quelles qu’elles soient. »

« Comme vous pouvez l’imaginer, nos trois équipes travaillent sur des projets intérimaires quant à l’endroit où, certainement à court terme, elles vont jouer leurs matchs, parce qu’il ne semble pas que nous y aurons un accès immédiat dans un avenir rapproché », a ajouté le commissaire.

L’année dernière, le CF Montréal (l’Impact à l’époque), le Toronto FC et les Whitecaps de Vancouver ont toutes déménagé leurs pénates au sud de la frontière pour compléter le calendrier 2020 en raison de restrictions liées aux voyages pendant la pandémie.

Toutefois, Garber a laissé sous-entendre que le dossier pourrait être résolu bientôt.

« Tenez bon, nous sommes vraiment proches de pouvoir annoncer où nos équipes canadiennes seront capables de jouer. »

Garber a aussi indiqué qu’aucune décision n’avait été prise au sujet de la possibilité que les trois équipes canadiennes jouent l’une contre l’autre, comme ce fut le cas l’été dernier après le tournoi de relance.

Au cours de sa visioconférence, Garber en est aussi venu à parler de la nouvelle identité de l’équipe montréalaise, qui ne fait pas l’unanimité auprès des partisans du club.

« Les gens qui l’aiment sont beaucoup plus silencieux que ceux qui ne l’aiment pas, et je pense que c’est dans la nature des nouvelles identifications, en général.

« Il faut du temps aux gens pour accepter et se sentir à l’aise avec une nouvelle identification. Et nous avons certainement vu ça dans la MLS. J’ai une grande confiance envers Joey Saputo, j’ai une grande confiance envers Kevin Gilmore. Ils ont abordé ce dossier pour les bonnes raisons ».

Au passage, Garber a donné son approbation à l’initiative des dirigeants de l’équipe montréalaise.

« J’aime la nouvelle identification. Notre équipe a été impliquée avec Kevin dans le processus de création et je pense qu’avec le temps, les gens vont vraiment l’aimer. »