(Chester) L’Impact de Montréal a concédé un but à chaque demie et s’est incliné 2-1 contre l’Union de Philadelphie, dimanche.

La Presse Canadienne

Jamiro Monteiro et Sergio Santos ont été les buteurs des vainqueurs, lors des 39e et 48e minutes.

Amar Sejdic a inscrit le but de l’Impact à la 65e minute.

Avec quatre minutes à jouer au temps régulier, on a cru que Romell Quioto allait égaler le score, via une savante passe de Sejdic.

Andre Blake a toutefois réalisé une sortie de qualité et Quioto a envoyé le ballon à la gauche du filet.

Philadelphie a un dossier de six victoires et aucun revers au Subaru Park.

« Il nous a manqué de la finition, contrairement à eux », a dit l’entraîneur de l’Impact, Thierry Henry. En fonction du déroulement du match, il aurait été logique pour nous de faire match nul. Nous sommes passés à côté de quelque chose. »

L’Impact n’a pas encore signé deux victoires de suite cette année. À son match précédent, le onze montréalais a eu raison du Crew de Columbus, 2-1.

Le clan montréalais va rejouer mercredi contre le Revolution de la Nouvelle-Angleterre, au Red Bull Arena.

« Nous avons montré du caractère, mais il y a aussi plusieurs ajustements à faire, a dit Samuel Piette. Nous sommes capables de rivaliser avec qui que ce soit, mais parfois, nous nous tirons dans le pied. »

Philadelphie a pris les devants en fin de première demie.

Ilsinho a coupé vers l’intérieur et a flairé une faille juste devant lui. Il a fait la passe à Monteiro dont le tir, d’environ huit mètres, n’a été que partiellement stoppé par Clément Diop.

Le deuxième but a couronné une contre-attaque, après un corner de l’Impact.

Monteiro a relancé vers Brenden Aaronson, qui a remis à Ilsinho. Évitant de peu le hors-jeu, il a glissé vers un Santos seul, qui a aisément doublé le coussin.

« Si nous voulons atteindre le niveau de jeu souhaité, nous ne pouvons pas concéder deux buts de ce genre, a fait valoir Luis Binks.

« Nous avons bien fait entre les deux zones de réparation, mais aux extrémités, nous avons fait de bêtes erreurs.

« À ce niveau, les occasions de marquer sont rares, et il ne faut pas les gaspiller. »

Sejdic a signé un beau but d’une vingtaine de mètres : une frappe basse du pied gauche, qui a touché la cible à la droite du gardien.

Quioto lui a fourni l’occasion en maîtrisant le ballon de la poitrine, sur une passe précise de Binks.

À la 79e, un coup franc de Quioto, d’un peu au-delà la zone de penalty, est passé largement à gauche du filet.

La première vraie entrée montréalaise en sol adverse est survenue à la huitième minute, sur le flanc droit. Une longue passe bien dosée de Rudy Camacho à Zachary Brault-Guillard a mené à un corner.

À la 16e minute, une autre menace des visiteurs est venue cette fois du côté gauche, après une mise en scène de Bojan et Jorge Corrales, qui a centré pour Brault-Guillard.

À mi-chemin en première demie, l’Union a bien campé ses attaquants, mais après plusieurs passes, Olivier Mbaizo a fait un lob très facilement capté par Diop.

Montréal a fini la première demie sans tir cadré, parmi cinq tirs au total.

Tôt en deuxième demie, Victor Wanyama a obtenu un tir à bout portant, mais Blake a fait un bel arrêt.