(Londres) Un triplé de Jamie Vardy et trois penalties indiscutables ont valu à Manchester City une lourde défaite (5-2) à domicile, dimanche, pour la 3e journée de Premier League, alors qu’un autre penalty, controversé, a coûté à Tottenham une victoire méritée.

Agence France-Presse

City sombre face à Leicester

Manchester City est retombé dans ses travers de la saison passée en laissant filer un match qu’il semblait avoir en main en concédant trois penalties grossiers face à Leicester qui reprend sa place de leader avec 9 points.

Riyad Mahrez avait pourtant ouvert la marque d’une sublime reprise du droit en pleine lucarne après quatre minutes de jeu (1-0).  

Meilleur buteur de Premier League la saison passée, Vardy a été l’homme du match en provoquant et transformant deux penalties (1-1, 37e et 3-1, 58e), et en trompant Ederson d’une délicieuse déviation derrière sa jambe d’appui, au premier poteau (1-2, 54e).

James Maddison a ajouté une frappe sublime dans la lucarne opposée (4-1, 77e) et Youri Tielemans a ajouté un troisième penalty (5-2, 88e) — Vardy était sorti — pour éteindre le semblant d’espoir né du but de Nathan Ake (4-2, 84e).

« Je pense que le problème est qu’on s’est mis trop de pression pour marquer un second but […] on est devenu nerveux et on a concédé trois pénalties », a déploré Pep Guardiola après le match.

City ne pourra certainement pas espérer reprendre le meilleur sur Liverpool s’il ne règle pas enfin ses carences défensives criantes.

Bonne opération pour Leeds

PHOTO ALEX LIVESEY, POOL VIA REUTERS

Patrick Bamford

Leeds a remporté une victoire déjà importante (1-0) à Sheffield United, qui lui offre une jolie 6e place avec six points en trois journées.

Sheffield est lanterne rouge avec un compteur désespérément vierge.

C’est une tête de Patrick Bamford qui a scellé le sort de ce derby du Yorkshire, le premier depuis 26 ans en Premier League, à la 88e.

Une performance qui s’accompagne, pour les hommes de Marcelo Bielsa, d’un premier match sans encaisser de but après une défaite 4-3 à Liverpool et une victoire sur le même score contre Fulham.

Cette performance doit beaucoup à deux parades du gardien français Illan Meslier (20 ans), sur une frappe de John Lundstram (29e) et un tir tendu tendue de George Baldock (40e).

Les Spurs peuvent rager

Tottenham a été privé d’une victoire méritée sur un penalty accordé pour une main, après consultation de la VAR, qui fera couler beaucoup d’encre.

Catastrophique pendant 94 minutes (5 tirs, 0 cadré), Newcastle a égalisé par Callum Wilson, après que l’arbitre eut estimé que le ballon ayant touché le bras d’Eric Dier, après une déviation de la tête d’un adversaire, valait penalty (1-1, 90+4).

PHOTO ANDREW BOYERS, POOL VIA REUTERS

Une décision contestée même par Steve Bruce, entraîneur des Magpies.

« On a eu un (penalty) aujourd’hui, et il nous a sauvé la mise, mais […] je pense qu’on a perdu le fil » de ce à quoi devait servir la VAR, a-t-il déploré au micro de la BBC.

« Aujourd’hui, ça nous a profité, mais c’est une mauvaise chose », a-t-il ajouté.

José Mourinho, qui avait rejoint les vestiaires sans même regarder la fin du match, s’est montré étonnamment réservé, soulignant prioritairement « la performance » de son équipe, qu’il a trouvée « très bonne ».

« On aurait dû mener 3 ou 4-0 à l’aise mais on a touché les montants et ils sont restés en vie », a-t-il ajouté.

Au bout de 10 minutes, son équipe comptait déjà 4 frappes dont 3 cadrées (23 et 12 respectivement à la fin), et le poteau (30e) puis la transversale (40e) ont refusé à Son Heung-min un 5e but cette saison, après son quadruplé du week-end passé.

Le but de Lucas Moura à la réception, au deuxième poteau, d’un centre à ras de terre fuyant de Harry Kane (1-0, 25e), aurait dû valoir les trois points, mais la VAR en a décidé autrement.

Dans le dernier match de la soirée, West Ham s’est adjugé ses trois premiers points de la saison avec un victoire nette contre Wolverhampton (4-0) avec un dernier but inscrit par Sébastien Haller (90+2).