(Los Angeles) Les matchs de qualification en Amérique du Nord pour la Coupe du monde 2022, dont le calendrier a été bouleversé par la crise du coronavirus, ne se dérouleront pas en octobre comme prévu, mais en mars 2021, a annoncé mardi la Concacaf.

Agence France-Presse

« De nombreuses parties de la région nord-américaine demeurent dans des situations très difficiles du point de vue sanitaire et cela a été un facteur clé dans cette décision », a indiqué l’instance, précisant l’avoir prise en accord avec la FIFA.

« De plus, plusieurs pays de la confédération ont des restrictions de voyage et des exigences de quarantaine, ce qui rendrait la tenue de matchs internationaux impliquant 30 équipes extrêmement difficile », a ajouté la Concacaf.

Son président Victor Montagliani avait dit la semaine passée qu’un report allait s’imposer.  

Le 28 juillet, la Concacaf avait annoncé avoir modifié le format des qualifications de sa zone pour le Mondial-2022, élargissant sa phase finale à huit équipes.

Selon le nouveau format, le Mexique, les États-Unis, le Costa Rica, la Jamaïque et le Honduras sont déjà assurés de disputer cette phase finale.

Ils seront rejoints pas trois autres pays, au terme d’une phase préliminaire impliquant au total 30 nations réparties en six groupes de cinq. Chaque équipe jouera une fois ses quatre adversaires de groupe, deux matchs à domicile, deux autres à l’extérieur.

Les vainqueurs de ces six groupes s’affronteront ensuite lors de barrages en matchs aller-retour, qualificatifs pour la phase finale.

Les huit équipes s’affronteront dans un mini-championnat en matchs aller-retour. Les trois premiers valideront leur ticket pour le Qatar, le 4e jouera un barrage intercontinental.