(Genève) La Fédération internationale de football association, instance mondiale du soccer, prévoit que la pandémie entraînera une baisse de revenus de 120 millions de dollars américains à son plan jusqu’à la Coupe du monde 2022 dans un budget quadriennal révisé.

Graham Dunbar Associated Press

La réduction des coûts devrait également aider à compenser un montant de 200 millions en raison de l’impossibilité d’organiser une Coupe du monde des clubs remaniée en juin 2021, lorsque l’Europe et l’Amérique du Sud organisent leurs championnats continentaux reportés.

Néanmoins, la FIFA a déclaré que la plupart des accords de diffusion et de commandite de la Coupe du monde avaient déjà été signés et devraient enregistrer les mêmes bénéfices au cours du cycle financier 2019-22, même sur u revenu réduit de 6,44 milliards.

La FIFA a engagé un montant de 328 millions en subventions supplémentaires provenant d’un fonds d’urgence pour aider les organismes de football à traverser la crise pandémique. Des prêts supplémentaires ont également été consentis.

L’effet d’entraînement est que la FIFA prévoit des réserves de pas moins de 1,6 milliard après la fin de la Coupe du monde au Qatar en décembre 2022. Il était de 1,9 milliard lorsque le budget quadriennal a été approuvé en 2018.

La FIFA vise à maintenir un niveau minimum de 1,5 milliard en réserve pour se protéger contre l’annulation d’une Coupe du monde.