(Lake Buena Vista) Le Orlando City SC a terminé en tête du groupe A du tournoi de relance de la MLS grâce à un match nul de 1-1 contre l’Union de Philadelphie lundi soir.

Associated Press

Mauricio Pereyra a procuré ce verdict nul au Orlando City SC en déjouant le gardien Andre Blake à la 70e minute. Ce but est survenu environ deux minutes après que Ilsinho eut donné l’avance à l’Union.

Avant le but de Pereyra, Blake était la seule raison pour laquelle l’Union était toujours dans le match. Blake a bloqué six tirs, notamment un de courte distance de Tesho Akindele en première demie.

Sur la même séquence tôt en deuxième demie, il a tour a tour frustré Sebastian Mendez et Chris Mueller.

Blake a réalisé son meilleur arrêt tout juste avant que l’Union ne prenne l’avance. Il a fait dévier un coup de tête d’Antonio Carlos sur la barre horizontale.

Les deux formations étaient déjà assurées de participer à la phase éliminatoire, qui s’amorcera samedi, et bataillaient pour le premier rang du groupe. Elles complètent le volet préliminaire avec des fiches identiques de deux gains et un match nul en trois parties, pour un total de sept points.

Orlando mérite la position de tête en vertu d’un ratio de plus-3 au chapitre des buts marqués et concédés, comparativement à plus-2 pour l’Union.

En terminant au premier rang, Orlando City SC jouera son premier match éliminatoire samedi soir, à 20 h, face au club de troisième place venant du groupe C, D ou E. L’Impact de Montréal est donc un adversaire possible de la formation floridienne.

Immédiatement après ce match, l’Union affrontera l’équipe de deuxième place du groupe C.

Plus tôt lundi, l’Inter Miami de David Beckham était devenu la première équipe de la MLS à perdre ses cinq premiers matchs, s’inclinant 1-0 contre le New York City FC.

Ismael Tajouri-Shradi a marqué à mi-chemin de la deuxième mi-temps, lundi, pour offrir cette victoire à la troupe new-yorkaise.

Miami n’est que la cinquième équipe de la MLS à amorcer une saison 0-5. Les cinq défaites l’ont été par un seul but, et Miami a mené lors de deux matchs.

NYCFC (1-4) a savouré sa première victoire de la saison 2020 et s’est assuré une troisième place dans le groupe A avec trois points. Mais le NYCFC aura besoin de l’aide des autres pour progresser dans le tournoi de relance de la MLS au sein du groupe des quatre meilleures équipes ayant terminé à la troisième place.

Le différentiel de buts de moins-2 du NYCFC en trois matchs signifie qu’il aura probablement besoin de faux pas d’une combinaison d’équipes pour atteindre les huitièmes de finale.

Tajouri-Sharadi a marqué à l’aide du premier tir du match du NYCFC. Après une pause pour s’hydrater, Tajouri-Sharadi a divisé la défense de l’Inter Miami pour récupérer une longue passe d’Alexandru Mitrita et battre le gardien Luis Robles. Ce n’était que le deuxième but du NYCFC.

L’Inter Miami a terminé avec 10 joueurs lorsque l’attaquant Juan Agudelo a été expulsé en fin de match après avoir reçu son deuxième carton jaune.

Miami a obtenu les meilleures chances de marquer en début du match, notamment sur les têtes d’Agudelo et de Nicolas Figal qui ont obligé le gardien du NYCFC Sean Johnson à s’illustrer.

Mais l’attaque de l’Inter Miami n’a pas réussi à tester Johnson en seconde mi-temps, devenant la première équipe éliminée du tournoi.

Trois matchs sont au programme de la journée de mardi, incluant celui entre l’Impact et D. C. United, à 22 h 30.

En matinée, le Toronto FC et le Revolution de la Nouvelle-Angleterre croiseront le fer. Le vainqueur de ce duel terminera au premier rang du groupe C.

Les deux formations présentent des fiches similaires de 1-0-1 pour un total de 4 points et des différentiels identiques de plus-1.

Entre ces deux matchs, Atlanta United (0-2-0) tentera de faire amende honorable face au Crew de Columbus (2-0-0), l’une des formations les plus impressionnantes depuis le début du tournoi, dans une rencontre du groupe E.

Le Crew, qui a inscrit six buts sans en donner un seul, n’a besoin que d’un match nul pour s’assurer du premier rang de son groupe.