(Rome) La fédération italienne de football (FIGC) a validé lundi le principe de l’organisation de séries éliminatoires en cas de nouvelle interruption du championnat, ainsi que l’utilisation d’un algorithme pour établir le classement en cas d’arrêt définitif.

Agence France-Presse

Interrompu le 9 mars par l’avancée de l’épidémie de coronavirus, le championnat d’Italie doit reprendre le week-end du 20 juin avec quatre matchs en retard de la 25e journée. Il restera ensuite 12 journées complètes à disputer.

Si le championnat devait être une nouvelle fois interrompu pour des raisons liées au coronavirus, la fédération italienne a donc décidé d’essayer de le conclure « selon un format différent », celui de brèves éliminatoires.

Un algorithme si la saison est annulée

Enfin, en cas d’arrêt définitif de la saison avant son terme, la fédération aurait recours à un algorithme pour établir le classement.

Cet algorithme prend en compte le nombre de points obtenus à l’interruption du championnat et y intègre des « critères de correction ».

Les deux éléments à ajouter sont le produit de la moyenne des points obtenus à domicile multipliée par le nombre de matchs restant à jouer à domicile et celui de la moyenne de points pris à l’extérieur multipliée par le nombre de rencontres encore à disputer à l’extérieur.

Cet algorithme serait utilisé pour établir le classement, les places européennes et définir les équipes reléguées en Serie B. Il ne pourra en revanche pas servir pour désigner le club champion.

Le scudetto ne sera donc attribué que si la saison va à son terme ou si une équipe ne peut plus être mathématiquement rattrapée au moment de l’arrêt définitif du championnat.

(Dans le sport italien, le scudetto est un petit écusson aux trois couleurs du drapeau de l’Italie, cousu sur le maillot des sportifs ou de l’équipe ayant au cours de la saison précédente remporté le championnat national de première division de son sport.)

« C’est le football qui a gagné. Nous avons toujours affirmé la nécessité de ne pas rester en dehors du football européen. Nous avons fait preuve de cohérence et d’unité. En cas d’arrêt, nous avons prévu un nouveau format avec des play-off et des play-out », a expliqué le président de la FIGC Gabriele Gravina, à l’issue d’un Conseil fédéral organisé à Rome.

Le Conseil fédéral a par ailleurs acté la fin du championnat de première division féminine. La Juventus était en tête du classement au moment de l’arrêt de la saison, mais le titre ne sera pas attribué.