La ligue dans laquelle évolue l’Impact de Montréal, la MLS, suspend sa saison pour au moins huit semaines.

Alexandre Pratt Alexandre Pratt
La Presse

Le circuit indique agir ainsi pour se conformer aux directives des Centres de contrôle et de prévention des maladies, qui recommandent d’annuler ou de remettre les rassemblements de plus de 50 personnes aux États-Unis. En parallèle, au Québec, les stades et centres d’entraînement sont toujours fermés, à la demande du gouvernement.

Pour le moment, la MLS interdit toujours à ses équipes de tenir des séances d’entraînement.

Pour l’Impact de Montréal, ce délai additionnel dans la reprise des activités touche cinq de ses matchs, dont deux devaient avoir lieu au stade Saputo, le 18 avril contre le Dynamo de Houston et le 2 mai contre Orlando City SC.

La troupe de Thierry Henry devait aussi disputer trois rencontres à l’extérieur, contre l’Union de Philadelphie, le 11 avril, contre le Revolution de la Nouvelle-Angleterre, le 25 avril, et contre le Crew de Columbus, le 9 mai.

Jeudi dernier, la MLS avait annoncé une pause de ses activités pour tous les matchs s’étendant jusqu’au 8 avril, dans la foulée de l’annonce d’un premier cas de coronavirus dans la NBA, la veille.

Dans un communiqué, l’Impact a fait savoir que tous les billets émis pour ses deux matchs à domicile seront valides et honorés lors des nouvelles dates de match lorsqu’elles seront déterminées, incluant ceux des abonnés de saison.

Tout au long de ce processus, la MLS continuera d’accorder la priorité à la sécurité de ses supporters, de ses joueurs, de ses employés et de ses partenaires, et de travailler en coordination avec les autorités de santé publique fédérales et locales ainsi qu’avec d’autres organisations sportives.

« La MLS a toujours l’intention de disputer la saison 2020 dans son intégralité et évalue toutes les options, y compris celle de retarder la fin de la saison et de jouer la Coupe MLS en décembre, comme c’était le cas avant la saison 2019. La ligue identifie également d’autres dates disponibles », a fait savoir la MLS dans une déclaration officielle.

« Tout au long de ce processus, la MLS continuera d’accorder la priorité à la sécurité de nos supporters, de nos joueurs, de nos employés et de nos partenaires, et de travailler en coordination avec les autorités de santé publique fédérales et locales ainsi qu’avec d’autres organisations sportives », ont ajouté les dirigeants du circuit Garber.

Jeudi dernier, la MLS avait décrété une pause de ses activités pour tous les matchs s’étendant jusqu’au 8 avril, dans la foulée de l’annonce d’un premier cas de coronavirus dans la NBA, la veille.

Par ailleurs, la décision de la MLS ne concerne pas le tournoi de la Ligue des Champions de la Concacaf auquel participent quatre des formations de la ligue, dont l’Impact.

Mardi, au Honduras, la formation montréalaise devait d’ailleurs jouer le match retour de sa ronde quarts de finale contre le CD Olimpia. La formation hondurienne avait arraché un gain de 2-1 au Stade olympique, le 10 mars.

AVEC L’AGENCE PRESSE CANADIENNE