Et si Alphonso Davies marchait dans les pas de Bastian Schweinsteiger? Le prodige canadien de 17 ans, dernière recrue du Bayern Munich, peut au moins déjà compter sur la bénédiction de l'ancienne légende du club allemand pour l'accompagner sur la voie du succès.

Ryland James AGENCE FRANCE-PRESSE

«Il a un gros potentiel avec sa vitesse et sa technique», a assuré Schweinsteiger, qui évolue désormais avec le Fire de Chicago et a déjà croisé la route de la pépite canadienne en MLS où il porte les couleurs des Whitecaps de Vancouver. «S'il travaille dur, notamment ses aptitudes défensives, évidemment qu'il peut réussir en Europe.»

Né dans un camp de réfugiés au Ghana avant de rallier le Canada avec sa famille, Davies est considéré comme l'un des joueurs les plus prometteurs d'Amérique du Nord. Il a signé mercredi un contrat le liant jusqu'en 2023 au Bayern, qui était en concurrence sur ce dossier avec Liverpool, le PSG ou le Real Madrid.

Selon plusieurs médias allemands, le Bayern a déboursé 14 millions d'euros (environ 21 millions $ CAN) pour s'offrir le jeune talent, d'éventuels bonus pouvant faire grimper la somme de 4,8 millions d'euros (7,3 millions $ CAN) supplémentaires.

«C'est un rêve d'enfant et je suis heureux qu'il se réalise», a réagi Davies. «Maintenant, il est temps pour moi de continuer à travailler. Je donnerai tout pour saisir cette chance qui m'est offerte.»

Les fans du Bayern devront néanmoins patienter pour voir leur nouvelle pépite en action: Davies ne rejoindra l'effectif professionnel du club qu'en janvier 2019, après avoir atteint sa majorité le 2 novembre prochain et terminé sa saison avec Vancouver.

Un phénomène de précocité

Phénomène de précocité, Davies a 14 ans lorsqu'il rallie l'académie du club de Vancouver. Il rejoint rapidement l'équipe professionnelle et devient en juillet 2016 le premier joueur né au XXIe siècle à disputer une rencontre de MLS (à l'âge de 15 ans et 8 mois).

Aujourd'hui âgé de 17 ans, il en est déjà à sa troisième saison professionnelle avec Vancouver. Auteur de 54 apparitions en MLS, il a marqué 3 buts et distribué 8 passes décisives. Il a également disputé 7 rencontres de Ligue des champions nord-américaine, pour 2 buts.

Supersonique et dribbleur, Davies, qui avoue s'inspirer de Lionel Messi, est rapidement repéré par l'équipe nationale du Canada. À l'âge de 16 ans, il est convoqué pour une rencontre amicale face à Curaçao (2-1)... le jour où il obtient la citoyenneté canadienne. Nouveau record: il devient le plus jeune joueur à porter le maillot du Canada.

Un mois plus tard, lors d'une rencontre «à enjeu» cette fois, il signe un doublé contre la Guyane française (4-2) à l'occasion de la Gold Cup 2017 (une compétition qui réunit les meilleures nations d'Amérique du Nord, d'Amérique centrale et des Caraïbes).

Les Canadiens seront éliminés en quarts de finale par la Jamaïque, mais Davies sera élu meilleur jeune joueur du tournoi, grâce notamment à 3 buts en 4 matchs. Il totalise à présent 3 buts en 6 sélections avec l'équipe canadienne. Un pedigree déjà flatteur pour un joueur aussi jeune.

Ne pas se brûler les ailes

Être un talent précoce, cependant, ne constitue en rien une garantie pour Davies de devenir une star avec son nouveau club dans les prochaines années.

Les cas de jeunes footballeurs rejoignant très tôt une prestigieuse écurie européenne sans réussir à s'y imposer sont nombreux. Le plus emblématique d'entre eux est certainement le Norvégien Martin Odegaard, recruté par le Real Madrid à l'âge de 15 ans.

Aujourd'hui âgé de 19 ans, Odegaard n'a disputé qu'une rencontre de Liga avec les pros avant de rejoindre l'équipe réserve du club «merengue» et d'être prêté un an et demi à Heerenveen (Pays-Bas).

Le Bayern ne fait pas exception: il a déjà connu son futur «top» joueur devenu «flop» en la personne de Pierre-Emile Hojbjerg. À l'époque âgé de 16 ans, le jeune Danois est recruté par le club munichois en 2012. Un bel avenir lui est promis.

Mais le milieu ne parviendra jamais à confirmer les attentes en Bavière. Il enchaîne les prêts avant d'atterrir à Southampton (Premier League), où il est régulièrement remplaçant. Hojbjerg a d'ailleurs raté le train du Mondial 2018, n'ayant pas été retenu dans la liste des 23 Danois sélectionnés. Alphonso Davies est prévenu ...