Le président de la FIFA, Gianni Infantino, dit qu'il aime de plus en plus l'idée de présenter une Coupe du monde à 48 clubs au lieu de seulement 40.

Publié le 23 nov. 2016
ASSOCIATED PRESS

Infantino a indiqué qu'il était toutefois «déchiré» par cette idée.

Le président a aussi indiqué que des tests sur les reprises vidéo qui pourraient être accessibles aux arbitres ont eu raison de son scepticisme sur l'utilisation de la technologie. Il espère maintenant que les reprises seront utilisées au Mondial 2018.

Il a ajouté qu'il est paradoxal que les téléspectateurs et les spectateurs, sur leurs portables, notamment, aient accès immédiatement aux reprises, mais pas les officiels.