Neymar, la jeune star brésilienne du Santos FC, risque une suspension pouvant aller jusqu'à 15 matchs de championnat pour une altercation dimanche avec un adversaire, a annoncé mercredi le Tribunal du sport.

AGENCE FRANCE-PRESSE

Neymar et Artur, défenseur du club de Ponte Preta, exclus après avoir échangé des coups dimanche en championnat, comparaîtront lundi prochain devant la commission de discipline, a précisé le tribunal, qui dépend de la fédération de l'État de Sao Paulo.

Neymar, accusé de «deux coups sur le bras de son adversaire» et de l'avoir «frappé dans les jambes», est passible de 4 à 12 matchs de suspension pour «agression physique pendant la partie» et d'un à trois matchs pour «acte déloyal ou hostile», selon le Code brésilien de justice sportive.

Neymar, sous contrat au Santos jusqu'en 2014 mais courtisé par les plus grands clubs européens, et qui avait déclaré en janvier que ce n'était «pas encore le moment» de jouer en Europe, a rouvert la porte début février à un départ dès cet été pour l'Espagne ou l'Allemagne, dans un entretien à l'agence allemande SID.

Le Barça ou le Real le courtisent depuis deux ans, «mais cela ne doit pas forcément être l'Espagne», a tempéré Neymar, qui avait également évoqué le Paris SG à l'automne et n'a pas hésité à parler du Bayern, «un grand club avec des joueurs exceptionnels», comme destination possible.