Wayne Rooney et le Manchester United ont triomphé 2-0 aux dépens du vairon roumain Otelul Galati en Ligue des champions mardi, en dépit du fait qu'ils ont joué à 10 pendant plus de 20 minutes, et le Real Madrid écrasait l'Olympique Lyonnais 4-0.

Daniella Matar ASSOCIATED PRESS

Rooney a ouvert la marque pour Man. U. lorsqu'il a touché la cible sur un tir de pénalité à la 64e minute, mais le capitaine du prestigieux club anglais Nemanja Vidic a été expulsé de la rencontre deux minutes plus tard. Rooney a assuré la première victoire du Manchester United dans le groupe C en marquant sur un autre penalty en temps ajouté.

L'entraîneur du Man. U. Alex Ferguson s'est dit satisfait, en dépit de la façon dont a été acquise la victoire.

«J'estime qu'on doit travailler lors des matchs à l'extérieur, ils ne sont pas faciles (à battre), a dit Ferguson. En deuxième demie nous avons augmenté le tempo. La performance de Nani en deuxième demie a été époustouflante. Je suis satisfait du résultat. Ce fut une longue soirée, et nous avons dû être patients.»

Leur première victoire dans leur groupe leur permet donc de se hisser au deuxième rang, deux points devant Benfica après trois matchs.

La situation de Lyon dans le groupe D n'est donc pas très enviable. Alors que le Real Madrid a conforté sa première place en signant son troisième succès en trois matches, l'OL s'est fait prendre la deuxième qualificative par l'Ajax d'Amsterdam. Lyon et l'Ajax comptent chacune quatre points, mais le club batave affiche un meilleur différentiel de buts.

Pour sa part, le club madrilène n'a jamais été inquiété, et a préservé son taux de succès de 100% jusqu'ici cette saison grâce aux filets de Karim Benzema, Sami Khedira, Mesut Oezil et Sergio Ramos.

Benzema (19e) a donné le ton, puis Khedira (46e) a doublé la mise du Real Madrid juste après la pause. Le troisième but madrilène a été marqué par le portier lyonnais Hugo Lloris contre son camp (55e) avant que Ramos ne vienne ajouter un quatrième but (80e).

Un tir in extremis du substitut Sergio Aguero a par ailleurs permis à Manchester City de vaincre Villarreal 2-1, offrant aux meneurs de la Premier League anglaise leur première victoire dans le groupe A.

L'Inter Milan s'est hissé au sommet du groupe B en disposant de Lille 1-0, après que Giampaolo Pazzini eut fait vibrer les cordages à la 22e minute.

Au plan comptable l'opération est catastrophique pour Lille qui n'a toujours pas gagné un match (deux nuls et une défaite) et se retrouve lanterne rouge du groupe B avec quatre points de retard sur l'Inter Milan, désormais meneur, et à deux longueurs du CSKA Moscou (deuxième) et de Trabzonspor (troisième).

De son côté, le Bayern de Munich a laissé filer ses premiers points dans le groupe A en faisant match nul de 1-1 contre Naples. Plus tôt mardi, le CSKA Moscou a dominé le Trabzonspor 3-0, tandis que le Dinamo de Zagreb et le FC Bâle se sont chacun inclinés 2-0 à domicile contre le FC Ajax et Benfica, respectivement.

Mercredi soir, l'Olympique de Marseille, le troisième représentant français à ce stade de la compétition, recevra Arsenal au Stade Vélodrome de Marseille.